Twitter : une introduction

Criez-le!  

Twitter est un mot très à la mode que vous avez sûrement entendu lors de conversations, vu sur Internet ou même à la télé (à l’émission Tout le Monde en Parle, entre autres), et vous êtes peut-être déjà allé voir à quoi le site ressemblait… sans pour autant comprendre de quoi il en retournait.

Eh! bien voici votre chance, puisque j’ai décidé d’écrire un article (une série, en fait) d’introduction à Twitter. Je ferai d’ailleurs à l’occasion des comparaisons avec Facebook, puisque la plupart des gens ont (ou ont déjà eu) un compte Facebook.

Mon premier compte Twitter remonte à mai 2007. C’était un compte personnel et j’avais l’impression, comme bien des gens, que Twitter ne servait qu’à faire des mises à jour de statut à la Facebook.

Le commun des mortels vous dira probablement que c’est ce qu’ils font, et c’est parfait ainsi, si c’est ce que leurs abonnés (followers) veulent. Mais quelqu’un qui souhaite utiliser Twitter de façon un peu plus sérieuse, dans le but de partager des informations ou de se faire des contacts, n’a pas intérêt à parler de ses ablutions matinales (exemple: « Je sors de la douche »), ou il risque de perdre des abonnés.

Il ne s’agit pas évidemment d’un concours à savoir qui aura le plus d’abonnés (contrairement à un site comme Facebook où les gens semblent privilégier la quantité « d’amis » à la qualité), car on peut se lasser vite d’un tel jeu… mais plus vous aurez d’abonnés de qualité, et plus vous posterez de messages pertinents, plus vous pourriez gagner en notoriété et avoir un impact sur votre entourage virtuel.

Saviez-vous que 24% des comptes Twitters n’ont aucun abonné, et qu’au total, 97% en ont moins de 100 ? Pas de quoi paniquer si vous n’avez que 15 ou 20 abonnés après quelque temps, n’est-ce pas?

Les différences majeures entre Twitter et Facebook sont les suivantes (histoire de distinguer les deux une bonne fois pour toutes):

  • Twitter vous limite à 140 caractères (chiffres, lettres, ponctuation) par message! Apprenez à être concis.
  • Lorsque vous effectuez une recherche sur Twitter, vous cherchez dans l’ensemble des messages postés par tous les membres de Twitter à-travers le monde et non pas seulement vos abonnés ou les comptes auxquels vous êtes abonné!
  • Les relations entre les membres sont très différentes. Vous pouvez suivre quelqu’un sur Twitter et cette personne peut décider de ne pas vous suivre en retour. Vous recevrez tous ses messages publiés (appelés « tweets »), mais elle ne recevra aucun des vôtres, à moins que vous ne mentionniez son nom d’utilisateur (par exemple: « @letechnophile Salutations! » ou encore « Salutations à @letechnophile » – je reviendrai sur ces subtilités dans le prochain article). Finalement, si la personne n’est pas abonnée à vos tweets, il ne vous sera pas possible de lui envoyer des messages en privé.

Il faut garder en tête qu’en plus d’être un site dit « social » ou « de socialisation », Twitter est un outil de communication et, comme bien d’autres outils, son utilisation peut être très variée.

Un individu peut très bien:

  • informer sur sa vie (cependant, les messages du type « Je reviens de promener mon chien » sont à proscrire, par pitié. Tenez-vous en à des trucs intéressants du type: « Le spectacle de [tel artiste] : un must! », ou encore « Reportage sur [tel sujet] présenté à [telle chaine] ce soir! », ca au moins c’est utile)
  • raconter un voyage en direct, ou presque (« Nous visitons le Louvre, ce midi! Fabuleux! »)
  • partager des réflexions ou constats (« Zut, il neige encore ce matin! » ou « Le Canadien a éliminé les Penguins de Pittsburgh! » , au moins les gens apprennent à vous connaitre davantage – vous n’aimez pas la neige, vous êtes amateur de sports – de hockey, à tout le moins… et il y a des gens/entreprises pour qui ça compte, car souvenez-vous, à moins de protéger vos tweets, tout le monde y a accès!)

Un individu peut aussi:

  • partager des liens intéressants (« La bande-annonce de [tel film] est incroyable! : [votre lien ici] »)
  • demander de l’aide (« J’ai une entrevue d’emploi demain dans une boite techno… des conseils? »)
  • s’informer sur des gens ou des entreprises qui l’intéressent (s’abonner à ces comptes afin de recevoir l’information voulue)
  • informer ses contacts personnels comme professionnels sur ses disponibilités (« Je donne un séminaire Twitter ce mercredi à 19:30 au Centre-Ville »)

Une entreprise, quant à elle, peut:

  • annoncer des offres spéciales (boutiques, magasins, fabricants…)
  • annoncer la sortie de produits (Dell, HP ou encore un magasin)
  • promouvoir un article (magazines et blogs)
  • promouvoir ses service (du type « Saviez-vous que nous faisons aussi [tel service]? »)
  • partager un truc ou une astuce sur un produit quelconque
  • offrir du support technique (on s’entend qu’à 140 caractères par message, il est fort possible que le tout se transpose en courriel après un ou deux échanges d’introduction)

Bref, offrir une présence et potentiellement des « bonis » à ses abonnés Twitter.

Certains diront que Facebook le permet aussi grâce à ses pages (fan pages), mais l’interaction n’est pas la même. Une « fan page » se comparerait plus à un forum de discussion où l’on peut échanger sur un seul sujet et où tout ce qui se dit demeure accessible dans l’ordre où il a été posté, tant que vous demeurez sur la page en question.

Sur Twitter, tout se passe en « temps-réel » avec tous les comptes que vous suivez en même temps, un peu comme si vous ne consultiez que le mur (wall) sur Facebook.. tout ce qui est dit par vos contacts vous parvient en direct, à mesure que les tweets sont postés. Ceci peut sembler quelque peu chaotique au début (et ça l’est parfois), mais on s’y habitue rapidement et l’on comprend vite qu’il n’est pas nécessaire de tout lire sur Twitter (vous ne lisez probablement pas tout ce que vos contacts publient sur Facebook, de toute façon). Cette règle est d’autant plus vraie (et importante) si vous avez été absent pendant plusieurs heures, voire quelques jours, de Facebook ou Twitter. Je dirais que les tweets ont une éphémérité (un peu comme une date d’expiration sur un emballage de nourriture, quoi) et que plus un tweet est récent, plus il risque de vous intéresser parce que plus près de l’actualité.

J’expliquerai l’interface de Twitter en détail dans le prochain article, mais en attendant, vous pouvez déjà voir à quoi elle ressemble. Pas de quoi avoir peur, n’est-ce pas? Un petit conseil, faites comme moi : essayez-le, créez-vous un compte (vous pouvez CHANGER votre nom d’utilisateur comme bon vous semble! – je l’ai fait à maintes reprises il y a quelques mois à peine), vous comprendrez mieux comment ça fonctionne. J’ai toujours aimé découvrir les choses par moi-même, plutôt que me contenter d’exécuter une série d’étapes, afin de me familiariser avec quelque chose.

Dans le prochain article, je vous apprendrai également comment créer le compte Twitter parfait.

N’hésitez pas à poser vos questions ou écrire vos commentaires ci-dessous!

– – –

Bird Icons created by Myrto Orfanoudaki Simic www.archigraphs.com

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Comments are closed.

Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images