Chronique écolo : Des gadgets, ça se répare!

Criez-le!  

gadgets recyclage recycler réparer réutiliser pièces

À l’heure où les technologies sont dépassées dès le moment où elles se retrouvent sur les tablettes, nous sommes portés à jeter ce qui ne fonctionne plus. Pourtant, il suffit parfois de quelques dollars et d’un peu de patience pour redonner vie à vos gadgets qui avaient cessé de fonctionner!

Il y a un peu plus d’un mois, une panne électrique avait eu raison de mon cadre numérique. En fait, après avoir testé le cadre lui-même chez quelqu’un de mon entourage qui avait le même modèle, on a constaté que c’était seulement l’unité d’alimentation (le « power supply » en bon français) qui ne fonctionnait plus.

« Pas de problème », me dis-je. « Je n’ai qu’à contacter la compagnie qui fabrique les cadres SmartParts et leur commander la pièce de rechange! »

C’eût été bien trop facile! Après quelques recherches sur le web et dans ma documentation qui venait avec le cadre (car je garde tout ça), pas un e-mail, pas un numéro de téléphone, RIEN!

SmartParts, qui fabrique/commercialise ce cadre est une compagnie qui ne semble pas avoir pignon sur rue en Amérique du Nord! Il s’agit probablement une compagnie chinoise qui n’a qu’une adresse de correspondance (et encore!), qui fait faire ses annonces par une boîte de relations publiques et qui ne fait que s’assurer que les grandes chaînes en Amérique du Nord ne manquent pas de stocks.

Je vais donc au magasin de surplus électronique du coin, mais je ne trouve rien qui corresponde aux informations inscrites sur l’unité d’alimentation (surtout l’ampérage, pour ceux qui s’y connaissent un brin — moi, je me débrouille à peine…). Un peu déçu, je reviens à la maison et je jette l’unité d’alimentation. Je trouve donc (toujours à l’aide de l’âme charitable qui m’a aidée à tester mon cadre) une unité d’alimentation D-Link dont le voltage et l’ampérage correspondent à celui du cadre sur eBay, un vendeur quelque part à Hong Kong… l’item prend TROIS SEMAINES à me parvenir. Évidemment, le connecteur est beaucoup trop gros pour la prise du cadre et je me rends compte que je n’aurais pas du jeter l’autre. Je retourne donc au surplus d’électronique chercher le bon connecteur et l’âme charitable qui m’aide depuis le début effectue l’opération de soudure nécessaire pour remplacer le connecteur au bout du fil… et ça marche!

cadre numérique SmartParts Smart Parts digital frame

Coût de l’opération? Environ 12.00$ et trois semaines d’attente pour la prise (unité d’alimentation), versus les 100.00$ que le cadre neuf m’avait coûtés.

Mais l’histoire ne se termine pas là…

Pendant que j’attendais la fameuse prise pour mon cadre, j’ai une batterie de secours (UPS, en bon français toujours) qui rend l’âme elle aussi. Elle m’a rendu de fiers services pendant plusieurs années et je me dis qu’il est peut-être temps de la changer pour une nouvelle… mais on m’informe qu’il est possible de simplement remplacer les batteries (car il y en a deux dans ce modèle) à l’intérieur.

J’ai donc profité de mon passage au surplus d’électronique lorsque j’ai acheté le connecteur pour acheter deux batteries neuves (en prenant soin de prendre le même voltage ainsi que le même ampérage, pour éviter toute « surprise » qui pourrait comprendre de l’ACIDE dans mon bureau.

Les batteries m’ont coûté 18.99$ chacune (quand-même pas données ces bêtes-là, mais vous verrez à la photo qu’elles ne sont pas petites!), et il m’a fallu utiliser du ruban adhésif format « boites de déménagement » pour que les connecteurs et les batteries finissent par tenir en place comme à l’origine, mais ça a marché!

APC UPS RS 800 Battery Batteries

Résultat: 37.98$ versus facilement 80.00$-100.00$ pour la batterie de secours (UPS) neuve, il y a quelques années.

Êtes-vous du genre à réparer vos trucs ou si vous êtes plus du genre à tout jeter? De mon côté, je ne faisais pas souvent de « récupération » de ce genre, mais je pense que je vais changer mes habitudes un brin à l’avenir…

– – –
Photos (C) Stéphane Vaillancourt
– – –

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Commentaires des visiteurs

  1. avatar
    Frank
    6 juillet 2010

    Y’a rien comme réparer soi-même ! 🙂


  2. avatar
    StephV
    6 juillet 2010

    Exact. Suffit de prendre le temps. Merci pour ton commentaire!


  3. avatar
    BenCaron
    13 juillet 2010

    A mon humble avis, tu devrais mettre du ruban électrique plutôt que du tape à boite de déménagement. Plus solide, et surtout meilleure isolation, ça évite les faux contacts.

    C’est triste de voir ce que les gens peuvent jeter parce qu’un tout petit bout de composante à 0.50$ a lâché.


  4. avatar
    StephV
    14 juillet 2010

    J’ai mis ce type de ruban car c’était un ruban similaire que la compagnie APC avait mis pour faire tenir les 2 batteries ensemble.

    À mon avis, il n’y a pas de risque de faux-contact puisque les bornes sont protégées par le connecteur qui les recouvre complètement, plus la « boite » de plastique qui dirige les câbles entr les 2 batteries… le ruban ne fait que sceller les batteries avec la « boite » de plastique. (avec un dessin, tu comprendrais immédiatement)

    Merci du conseil et pour le commentaire!


  5. avatar
    Seth
    21 juillet 2010

    Non seulement on sauve souvent de l’argent en réparant sois même ou en le faisant faire, versus jeter et racheter le même produit. Mais coter écologie, les produits de nouvelles technologies contiennes souvent des composantes de fabrication rare et très polluante si jeté à la poubelle au lieu d’être récupéré.
    Si vous ne voulez ou pouvez réparé. http://www.pcrecycle.ca/index.php/fr


Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images