Les cartes SD démystifiées

Criez-le!  

Carte, SD, Cartes, SDHC, SDXH, Extreme, Class, Classe

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi les petits chiffres sur les cartes SD servent exactement? Avez-vous déjà essayé de trouver de l’information pertinente à ce sujet? Voici enfin une explication simple!

J’aimerais cependant commencer avec un avertissement :

Le but de cet article est de faire comprendre la relation entre les cartes SD et les divers appareils qui les supportent. Je ne veux pas aller dans le « trop technique » avec des chiffres ultra précis, ni parler de normes de compression et codecs, ni même de fichiers RAW ou autres détails de ce genre. Vous ne verrez pas non plus de calculs de photos à 12,4 mégapixels mais bien à 12 mégapixels, en supposant également que 12 mégapixels vont utiliser 12 mégaoctets d’espace-disque, et ainsi de suite pour toutes les valeurs. Si vous cherchez des données précises et des spécifications ou normes officielles, je vous suggère quelques liens à la fin de mon article où vous pourrez vous en donner à coeur-joie. 😉

Commençons donc par le commencement : « SD » signife Secure Digital, appellation donnée au format établi par Panasonic, SanDisk et Toshiba.

Les cartes sont disponibles en différentes tailles (SD, Mini SD et Micro SD – voir ci-dessous) ainsi qu’avec différentes capacités. Les capacités les plus répandues actuellement vont de 2 Go à 32 Go.

Carte, SD, Cartes, Card, SDHC, SDXC, modèles, model, Class, classe

Le petit chiffre encerclé sur une carte SD est très important, puisqu’il nous informe sur la Classe de celle-ci. En d’autres termes, c’est la vitesse minimale, en mégaoctets (Mo) par seconde à laquelle la carte peut écrire. Par exemple:

  • Classe 2 = 2 Mo/seconde
  • Classe 4 = 4 Mo/seconde
  • Classe 6 = 6 Mo/seconde
  • Classe 10 = 10 Mo/seconde

 
Voilà, c’est dit. Simple, non? Eh! bien non. Par contre, vous avez maintenant une idée claire de la signification de ces chiffres afin de poursuivre votre quête du savoir. 😉

Voici pourquoi ce n’est pas si simple…

Une carte de classe 2 pourrait très bien être capable d’enregistrer à 4 Mo/seconde ou plus, mais vous ne le saurez probablement jamais à moins d’effectuer des tests avec divers appareils ou de trouver un article technique sur telle carte en particulier, ce qui peut s’avérer fastidieux. Je vois les classes comme un « gage de performance », une « certification ISO au niveau de la vitesse minimale » (mais pas de la vitesse maximale, puisqu’elle peut varier).

Autrefois, les fabricants utilisaient des chiffres tels que 50x ou 133x (en référence à la vitesse d’une lecteur CD ou DVD), ce qui donnait une idée plus précise de la vitesse exacte de la carte, mais ils ont opté pour les classes, question de marketing (tout en laissant les consommateurs dans l’obscurité la plus totale).

La taille de vos images est aussi très importante dans l’équation. Si votre appareil prend des clichés à 12 MP (mégapixels), l’image risque de prendre autour de 12 Mo d’espace-disque. Les photographes répliqueront que la taille d’un fichier de type JPG (ou JPEG) peut varier grandement en fonction de la compression, mais allons-y avec ce ratio simple (1 mégapixel = 1 mégaoctet) pour les fins de l’exercice.

En ce qui concerne la capacité, c’est relativement simple, puisqu’il s’agit d’une division. Par exemple : 4 Go (gigaoctets) = 4000 Mo, divisés par 12 mégapixels donnent environ 333 photos (probablement le double avec la compression JPG). Bref : vous choisissez la capacité en fonction de votre utilisation, mais il en va de même pour la classe, même si l’impact ne se fait sentir que dans certains cas précis…

"Carte, SD, Cartes, SDHC, SDXH, Extreme, Class, Classe

Reprenons ces informations : une image occupe 12 Mo et une carte de classe 2 enregistre au minimum à 2 Mo/seconde…

Premier constat :
Vous allez devoir vivre avec un délai interminable si vous devez prendre plusieurs photos de suite (ou pire, utiliser le mode rafale), puisque chaque photo peut prendre jusqu’à 6 secondes (12 Mo divisés par 2 Mo à la seconde)! Évidemment, l’appareil a probablement une « mémoire-tampon » dans laquelle il peut stocker quelques photos, mais dès que vous dépassez la capacité de la mémoire-tampon de votre appareil (environ 3 photos à qualité maximale avec la plupart des appareils), vous verrez une indication « Occupé » (Busy) et un voyant lumineux qui clignote sur votre boitier et ne pourrez prendre de photo pendant de précieuses secondes, le temps que la mémoire-tampon ne se soit vidée suffisamment pour un cliché supplémentaire.

Vous comprenez maintenant pourquoi les cartes de classe 2 se retrouvent à être vendues à prix dérisoire? Elles ne sont vraiment utiles que dans les cadres numériques et les lecteurs MP3, où la vitesse n’a aucun impact sur la performance de l’appareil (il y a d’autres facteurs dont le processeur-même de l’appareil, mais je ne m’attarderai pas à ce type de détail, puisque chaque manufacturier utilise une technologie différente).

Deuxième conseil : (mis à jour, merci à « bud » pour son commentaire)
Si vous voulez enregistrer de la vidéo HD en 1080p, ce que de plus en plus d’appareils ont la capacité de faire, il faut savoir que l’enregistrement tourne autour de 30 images à la seconde. Pourquoi vous dis-je ceci ? Retournez à mon premier conseil et multipliez le calcul par 30 pour une séquence vidéo. Évidemment (et heureusement!), des algorithmes de compression sont utilisés pour réduire la quantité d’information enregistrée en mode vidéo, sinon imaginez la quantité d’information traitée à la seconde : 1920x1080x30 = près de 8 Mo/seconde! Les classes 2, 4 ou même 6 ne peuvent suffire à une telle demande. Vous auriez besoin d’une classe 10. Je connais des gens qui ont des appareils-photo de type reflex qu filement en 1080p et qui m’ont confirmé que ce ne sont pas TOUS les modèles de classe 10 qui seraient assez rapides pour tout capter sans problème.

Je disais donc que les fabricants de caméscopes (et d’appareils-photo avec option d’enregistrement vidéo) compressent les séquences d’images enregistrées. Par contre, chaque fabricant utilise une méthode ou un codec différents, ce qui rend l’opération de comparaison un peu trop complexe pour expliquer en détail ici, les données variant beaucoup trop.

Sachez cependant que, règle générale, la capacité est d’environ 1 heure (60 minutes) de vidéo HD 720p par tranche de 4 Go d’espace-disque, et presque moitié moins en 1080p. Je parle de capacité parce que la plupart des appareils-photo pouvant filmer en HD ne vous permettront pas de le faire plus de 5 à 10 minutes, les capteurs photo ayant tendance à surchauffer car ils n’ont pas été conçus pour être exposés aussi longtemps à la lumière.

Le format 1080p est très peu utilisé actuellement. La carte 8 Go ou 16 Go (de classe 10, bien entendu) dont vous auriez besoin pour ne filmer que quelques minutes vous coûterait au bas-mot 150$ ou 200$, peut-être plus (sans pour autant garantir le débit requis pour enregistrer plus de quelques secondes!).

En conclusion :
J’ai mentionné un peu plus haut que la classe représentait la vitesse minimale d’enregistrement : La classe X vous assure une capacité d’enregistrement de X Mo à la seconde.

Voici mon classement des appareils selon les diverses classes disponibles (ces données n’ont rien de scientifique, je ne fais que vous guider):

  • Classe 2 = cadre numérique ou lecteur MP3
  • Classe 4 = appareil-photo compact (Point & Shoot) ou de 8 MP ou moins
  • Classe 6 = appareil-photo reflex (DSLR) ou de 10 MP ou plus, caméscope HD (720p)
    (j’utilise des cartes 8 Go de classe 6 dans mon Canon XSi de 12,2 MP)
  • Classe 10 = appareil-photo professionnel, caméscope HD (mais coût plus élevé)

N’allez donc pas avec une classe 2 dans un appareil-photo dépassant les 8 mégapixels, et surtout pas dans un caméscope HD. Le contraire est aussi vrai : il ne sert à rien de mettre une carte de classe 10 dans un appareil compact, le processeur risque de ne pas suivre et vous n’auriez pas de gain au niveau du temps de sauvegarde de vos photos!
 
SDHC et SDXC (un peu plus technique) :
SDHC signifie Secure Digital High Capacity (haute capacité) et désigne les cartes ayant une capacité de plus de 2 Go… mais un nouveau type de carte SD fait son apparition sur le marché : la carte SDXC (le « X » signifie Extreme, en anglais). Vous apercevrez peut-être aussi le symbole « U » avec le chiffre « 1  » à l’intérieur, ou l’acronyme « UHS » (pour Ultra High Speed). Ce sont toutes des façons de désigner ces nouvelles cartes SDXC. Le chiffre dans le « U » signifiera donc la classe (comme pour les cartes actuelles), le « 1  » signifiant la classe ou le débit.

Les cartes SDXC auront un débit d’écriture minimum de 104 Mo/seconde, avec des prévisions allant jusqu’à 300 Mo/seconde pour les modèles futurs. Un vrai bolide de F1! Et c’est sans parler de leur capacité : de 32 Go à 2 To (ou téraoctets, soit 2 000 Go!)

Mon conseil :
Allez-y avec vos besoins actuels sans trop penser à vos besoins futurs. Les prix baissent, les cartes peuvent se perdre, se briser… et peuvent même idéalement être réutilisées dans d’autres gadgets. Tôt ou tard, vous vous retrouverez à acheter une nouvelle carte SD, alors pourquoi payer le gros prix maintenant si rien ne vous y oblige (votre travail ou votre appareil-photo ou caméscope), quand vous pourrez profiter d’une aubaine dans quelques mois?

– – –
– Une idée des prix des cartes de classe 10

– Des chiffres de Kingston : capacités d’enregistrement de photos et vidéos

– Pour vous « amuser » avec les différents débits d’enregistrement vidéo:

– Sources :

– – –

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Commentaires des visiteurs

  1. avatar
    bernard
    25 janvier 2011

    bonjour
    très intéressant cet article je voulais acheter un sony TX9 pour faire photos et surtout de la vidéo mais vu les problèmes d’autonomie en vidéo et de surchauffe je crois que l’appareil photo ne peux pas remplacer un camescope. que me conseillerez vous comme camescope en remplacement de mon sony DCR PC120 pour avoir une autonomie d’environ 1H00 en HD et pouvoir travailler la video sur mac avec imovie version 11 sans me ruiner financièrement
    merci


  2. avatar
    StephV
    25 janvier 2011

    Merci pour votre commentaire!

    Je ne saurais quoi vous conseiller, n’étant pas un expert en caméscopes et ne connaissant pas votre budget.

    Il y a les Sony Bloggie, très compactes, très abordables et de bonne qualité: http://bit.ly/dH2cJC

    Sinon, un truc physiquement similaire à la DCR PC120, je ne saurais dire…


  3. avatar
    Fajy
    1 mars 2011

    Salut Bernard,

    Je viens de commander le Canon Legria HF-M36 qui me semble sympa.

    http://www.apprentiphotographe.ch/camescope-canon-legria-hf-m36/

    J’attends de le recevoir pour écrire quelques articles sur son utilisation.


  4. avatar
    bud
    20 juillet 2011

    citation: « 1280x720x30 = autour de 27 Mo/seconde! Croyez-vous que les classes 2, 4 ou même 6 pourraient suffire à la demande? Vous auriez besoin d’une classe 10, »

    C’est pas 27Mo/S mais 27Mb/S ce qui fait environ 3,4Mo/S, donc une carte classe 4 suffit.


  5. avatar
    StephV
    20 juillet 2011

    En effet. J’ai donc modifié l’exemple pour parler de vidéo 1080p, ce qui donne tout près de 8 Mo/seconde (62,2 Mb/s) sans compression, histoire de pouvoir continuer à parler de la classe 10. Merci!


  6. avatar
    bud
    20 juillet 2011

    8 Mo/s ? Je possède un sony hx9v qui film en 1080p 50i/s (50 image pleine) en format avchd, le débit atteint 28mb/s (3,5mo/s) et je crois pas qu’il existe des débits supérieur. Le avchd était d’ailleurs pas adapté à ce débit et c’est sony et panasonic (il me semble) qui ont développé leur propre format avchd.2 pour pouvoir assuré ce débit.

    Et juste une dernière remarque:
    Citation: « La carte 8 Go ou 16 Go (de classe 10, bien entendu) dont vous auriez besoin pour ne filmer que quelques minutes vous coûterait au bas-mot 150$ ou 200$, peut-être plus »

    Les prix ont beaucoup changés ont trouve sur internet des cartes « transcend » classe 10 de 16g et 32g a respectivement 20e et 40e (sur amazon notament).


  7. avatar
    StephV
    20 juillet 2011

    En ce qui concerne le débit, il doit varier selon le format d’encodage (et la compression) de l’appareil. Le format 1080i étant de qualité inférieure au 1080p (il se rapproche du 720p à mon avis, puis qu’on parle de 1920×540 pixels par image, et qu’on doivent aussi diviser par deux le nombre réel d’images à la seconde, ce qui vous donne 25 images COMPLÈTES à la seconde et non 50, puisque chaque image est entrelacée et ne change que la moitié des lignes à la fois, versus le 1080p qui change la totalité de l’image à l’écran à chaque itération).

    Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites suivants:
    http://en.wikipedia.org/wiki/1080i
    et
    http://forums.dpreview.com/forums/read.asp?forum=1009&message=38195196 (en anglais, malheureusement)

    De plus, je ne peux mettre les prix à jour dans chaque article à mesure qu’ils changent, alors vous excuserez ce détail, mais je crois que les lecteurs peuvent faire la part des choses en voyant la date de parution, qui est août *2010*. 😉

    Merci pour vos commentaires!


Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images