Le Secret pour devenir blogueur – 3e partie : Quoi

 

Le Secret pour devenir blogueur - 3e partie : Quoi

Depuis quelque temps déjà, je vous présente une série d’articles écrits par un vieil ami à moi, portant sur « Comment devenir blogueur ». Comme ces articles ont été rédigés originalement en anglais, j’ai obtenu sa permission pour les traduire, histoire de vous faire profiter de son expérience (et expertise) en la matière.

Son blogue traite de jeux de rôles (Donjons & Dragons et ce genre de jeux), mais les conseils s’appliquent à quiconque voudrait se lancer dans l’aventure d’écrire un blogue.

Le premier article portait sur le « pourquoi ».

Le second portait sur le « comment ».

Voici donc le troisième article de cette série signée @ChattyDM

Le Secret pour devenir blogueur – 3e partie : Quoi

J’ai lancé cette série d’articles où je partage mon expérience sur la mise en place et la gestion d’un blogue. J’ai d’abord exploré le « Pourquoi » et le « Comment » de la mise en place d’un blogue portant sur les jeux de rôles (JDR, en anglais RPG), mais qui peuvent aussi bien s’appliquer à tout autre type de blogue.

Aujourd’hui je tomberai dans le vif du sujet, le « Quoi » : Qu’est-ce que bloguer exactement, que ce soit à propos de jeux de rôles ou de tout autre sujet qui vous passionne.

Ces articles furent rédigés presque l’un après l’autre, car j’ai reçu plusieurs commentaires me disant que cette série tombait à point – je crois que beaucoup de blogues sur les jeux de rôles sont lancés durant l’été, comme ce fut le cas pour moi.

J’espère que cet article vous plaira tout autant que les précédents.

Le contenu:

Alors, de quoi parle-t-on dans un blogue de jeux de rôles? De plus de choses que vous ne pourriez le croire. Voici d’ailleurs une liste pour vous aider à bien commencer (et je m’excuse auprès de mes confrères blogueurs d’avoir emprunté un peu de contenu):

  • Comptes rendus de vos campagnes : Vous racontez vos sessions de jeu en tant que :
    • Joueur : dans la peau d’un personnage ou simplement comme joueur
    • Maître de jeu (GM) : narration ou selon votre point de vue en tant que maître (la façon dont les joueurs se comportent, les contestations de règles, etc.)
    • Les deux
  • Partagez vos trucs en tant que maître de jeu
  • Partagez vos trucs en tant que joueur (comment jouer un personnage, s’adapter à différents groupes de joueurs, etc.)
  • Préparation d’aventure : partagez vos trucs de préparation de vos sessions de jeu (faites attention à ce que vous dites, vos joueurs vous liront peut-être avant la partie!)
  • Tranches de vie : Partagez votre expérience de jeu sous forme de journal de bord au sujet :
    • des parties que vous jouez à la maison
    • de ce que vous avez appris en tant que joueur ou maître de jeu avec le temps
  • Nouvelles de l’industrie : Partez à la chasse aux nouvelles afin d’écrire à leur sujet (dans le but d’informer ou de donner votre opinion)
  • Critiques : Faites des critiques de produits reliés aux jeux de rôles, incluant des livres et des sites web
  • Éditorial : Louangez ou démolissez ce qui vous plait ou que vous détestez de l’industrie, ses tendances et ses prévisions
  • Décrivez les « règles-maison » pour certaines parties, s’il y a lieu
  • Campagne, aventure ou combats : décrivez brièvement ou rédigez un roman complet à leur sujet
  • Outils pour jeux de rôles : ce dont vous vous servez (ou aimeriez vous servir) pour vous rendre la vie plus simple en tant que maître de jeu
  • Un Forum : un forum n’est pas un blogue en soi, mais vous permet de créer une communauté avec vos lecteurs, alors que vous rédigez vos articles dans une section séparée des discussions
  • Concepts de personnages : D’une simple phrase au document de trois pages, façon D&D 3.5
  • Clichés (en anglais: tropes) : Je regrette, mais j’en ai l’exclusivité… mais non, allez-y, j’aimerais discuter avec un blogueur aimant les clichés autant que moi!
  • Art relié aux jeux de rôles : Que ce soit de l’art visuel ou auditif, que vous l’ayez créé ou encore découvert (faites attention aux droits d’auteur)
  • Matériel de référence pour JDR/fiction : Discutez d’éléments fictifs ou du monde réel qui peuvent être utilisés pour inspirer les jeux de rôles ou la littérature s’y rattachant
  • Webcomics sur les JDR : Hé! ça fonctionne, si c’est bien fait!
  • Théorie sur les JDR : Sujet très populaire sur certains autres blogues
  • Psychologie des joueurs : Discutez de ce qui agace les joueurs ou les rend heureux
  • Quiz sur les JDR : Aussi très populaires
  • Récapitulatif de blogues RPG : Vous commentez et faites référence à ce qui se fait sur le sujet sur le web ou ailleurs

Je suis persuadé que j’en oublie plusieurs et j’en profite pour vous inviter à m’en faire part dans la section des commentaires, ci-dessous.

Je voulais au départ fournir des liens vers des exemples pour chacun des types d’articles, mais cela m’aurait pris un temps fou.

Comme vous pourrez le constater à la lecture des différentes catégories de mon blogue, le monde des jeux de rôles est un sujet assez vaste pour permettre à quiconque le souhaite de s’exprimer à sa façon.

Ne vous en faites pas avec le format ou le style que vous utiliserez au départ. Il est préférable d’expérimenter le plus possible afin de trouver votre propre style. Vous pouvez aussi vous servir de votre blogue pour rédiger des articles sur d’autres sujets, si vous le désirez, du moment que vous demeurez conscient du fait que ce ne sont pas tous vos lecteurs qui liront tout ce que vous écrirez, surtout si vous vous éloignez de votre sujet principal (et encore moins si vous le faites régulièrement ou sur une longue période de temps).

Mon blogue, par exemple, met surtout l’accent sur le partage de trucs de maître de jeu, les jeux auxquels je joue ainsi que les critiques que j’en fais. Il m’arrive cependant parfois de parler de trucs qui ne sont pas reliés aux jeux de rôles, mais qui ont toutefois un petit côté geek, ou encore des trucs qui m’agacent. J’ai même tenté ma chance du côté des Webcomics, mais ça demandait beaucoup trop de travail.

Tous mes lecteurs ne lisent probablement pas ces articles « hors-sujet » dans leur intégralité, et je n’ai aucun problème avec ça, mais j’aime croire que certains le font et que ça les incite même à revenir lire mon blogue.

En conclusion : Ce ne sont pas les sujets qui manquent. Ne vous imposez surtout pas de limites!

Au sujet de l’originalité :

Les sites traitant de jeux de rôles sont là depuis longtemps. Les gens échangeaient dans les Groupes de discussions (Newsgroups), les forums, blogues et autres réseaux sociaux depuis des années. Il est très probable que si vous publiez un article, quelqu’un, quelque part, ait déjà écrit à ce sujet… surtout en ce qui concerne les trucs en tant que maître de jeu, un sujet intarissable à mon avis.

Oui mais écrire du matériel original requiert un travail de recherche incroyable…!

On s’en fiche! Après tout, un blogue est une plateforme pour s’exprimer sur des sujets qui vous passionnent! Pourquoi ne pas développer autour d’idées dont on a déjà débattu, plutôt que de passer à côté de sujets probablement fort intéressants? Vos lecteurs à vous n’ont peut-être pas déjà tout lu sur le sujet. Faites une recherche sur Google et lancez-vous!

Un coup parti, pourquoi ne pas diriger vos lecteurs vers les discussions qui ont déjà eu lieu? Assurez-vous cependant d’avoir du matériel original ou d’avoir mis votre touche personnelle dans votre article. N’hésitez pas à faire part à vos lecteurs de votre opinion ou de vos idées sur le sujet en question, le fait d’ajouter votre expérience personnelle peut donner une nouvelle approche à la discussion ou la rendre plus vivante, à tout le moins.

Le contenu est important, mais c’est votre style personnel qui peut redonner vie à des sujets enterrés depuis longtemps.

Vous devez faire attention à ce que l’on appelle en anglais l’« Echo Chamber Effect » (ou l’effet de répétition). À moins d’avoir en tête de créer un répertoire des « Liens pour JDR les plus cool », faites attention de ne pas passer la majeure partie de votre temps à répéter ce qui a déjà été dit. Les sites qui parlent de Britney Spears et Lindsay Lohan sont passés maîtres en la matière, mais le vôtre n’a pas à suivre leur exemple.

En conclusion : L’originalité se résume à l’angle dans lequel vous présentez vos sujets, peu importe s’ils ont été explorés par d’autres auparavant.

Combattre ses propres démons :

Je discute souvent de blogues avec des lecteurs (eh! non, pas seulement avec vous) et j’entends régulièrement la litanie suivante d’excuses pour ne pas se lancer :

  • Je ne sais pas quoi écrire!
  • Je n’écris pas bien! (provenant souvent de…)
  • Personne n’a envie de lire ce que je pourrais écrire!
  • Ça me semble beaucoup trop de travail!
  • Tout ce que j’aimerais dire a déjà été dit! (voir ci-dessus)
  • Ça me prendra trop de temps à publier un article car il devra être PARFAIT!

Je comprends parfaitement ces sentiments (de l’insécurité mêlée au perfectionnisme) et je suis prêt à parier que ce type d’attitude est le facteur d’échec numéro un des blogues.

Certains blogueurs n’ont en effet pas l’étoffe pour devenir populaires. Ils manquent d’imagination, ont des problèmes de communication ou de langage, ou ne veulent simplement pas y mettre l’effort nécessaire. Par contre, vous ne saurez jamais si vous allez réussir avant d’avoir essayé, d’avoir franchi cette barrière qui vous fait douter de vous-même et qui vous retient!

C’est effectivement difficile d’écrire et il est facile de croire que nous n’y arriverons jamais en lisant et en se comparant à des gens qui semblent avoir un don pour le faire.

Mais je m’évertue à vous le rappeler depuis le début : vous bloguez pour VOUS avant tout! Gardez toujours ceci en tête, peu importe ce qui arrive.

Il a été prouvé que le fait de bloguer peut s’avérer un excellent outil thérapeutique (et je parle en connaissance de cause). On le fait pour se prouver à soi-même qu’on peut le faire. On le fait pour gagner confiance en soi, pour combattre ses propres démons, ses propres peurs. On clique sur « Publier », sachant que l’article n’est pas une prose parfaite (ça ne le sera probablement jamais et les gens ne le remarqueront pas de toute façon).

Peut-être aurez vous des centaines de lecteurs… peut-être pas. Mais si vous êtes motivé et réussissez à communiquer votre passion au sujet de ce passe-temps en enfilant les phrases dans un certain ordre logique, vous établirez petit à petit un lectorat.

Dans mon prochain article, je vous donnerai d’ailleurs des trucs et conseils sur la façon d’attirer les lecteurs.

Si vous ne réussissez pas à attirer les lecteurs, vous devez vous demander pourquoi, plutôt que de céder à la tentation de blâmer le monde entier (les lecteurs eux-mêmes, les blogueurs qui ont volé votre idée, etc.). Il y a de fortes chances que quelque chose cloche avec votre style d’écriture ou votre site web pour que les gens n’accrochent pas. Dans un tel cas, faites une auto-critique et faites des changements pour remédier à la situation.

En conclusion : Faites taire vos démons et écrivez! L’écriture est une forme d’auto-thérapie pour les neurones.

Et si ça ne fonctionne pas?

Ne vous en faites pas si vous avez essayé de bloguer et n’y arrivez pas, ou encore que vous perdez l’intérêt et abandonnez l’idée. Vous avez essayé, contrairement à la plupart des gens qui vont sur des blogues et « y songent ». Rien ne vous empêche de tenter votre chance à nouveau dans le futur… ou simplement passer à autre chose, si vous êtes convaincu que ce n’est pas pour vous.

Le fait d’arrêter un blogue ou d’abandonner ne signifie pas un échec. Je mentirais si j’affirmais qu’il est possible pour tout le monde d’aller loin, de « réussir », avec son blogue. Ça ne l’est pas. Tout le monde peut essayer, apprendre de l’expérience et parfois être surpris des résultats.

Le prochaine article portera sur le “Qui” des blogues qui traitent de jeux de rôles. Je discuterai du public-cible potentiel de tels blogues et des techniques raffinées utilisées pour augmenter son lectorat, notamment avec le réseautage.

– – –
Article original – So you wanna write a RPG Blog? Part 3: What? – par Philippe-Antoine Ménard (aka @ChattyDM)
Photo – Stéphane Vaillancourt
– – –

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Comments are closed.

Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images