[Test] Google Nexus S de Samsung

Criez-le!  

Google Nexus S Samsung

Google a troqué HTC pour Samsung afin de produire son plus récent appareil, le Nexus S.

L’appareil est-il le digne successeur du populaire Nexus One? Oui et non…

L’aspect technique

Le Nexus S est équipé d’un processeur 1GHz Cortex A8 (Hummingbird) et de 512 Mo de mémoire vive, ce qui en fait un appareil très performant (on le constate tant dans l’utilisation normale que dans le temps de réponse dans Google Maps, lorsque l’on agrandit ou réduit la carte… les noms de rue apparaissent beaucoup plus vite que sur d’autres appareils testés – on ne parle même pas de mon iPhone 3GS, qui prend les allures de tortue à-côté!).

Il serait d’ailleurs l’appareil Android qui se rapproche le plus de l’iPhone 4, en termes de caractéristiques techniques.

Google Nexus S Samsung

Il possède un écran Super AMOLED de 4 pouces, avec une résolution de 800×480. Bien qu’en termes de pixels absolus, on soit loin du Retina Display de l’iPhone 4 (qui offre 960×640 pixels), la différence est à peine perceptible à l’œil : tant les menus, les jeux, les photos que les vidéos sont d’une clarté et les couleurs d’une vibrance impeccables.

Nexus S Super AMOLED

On retrouve la connectique habituelle : Wi-Fi b/g/n et BlueTooth 2.1, en plus du protocole DLNA pour partager votre contenu multimédia avec vos autres appareils compatibles.

Le Nexus S peut être utilisé sur la même fréquence (1900 MHz) chez les opérateurs québécois Bell, Fido, Koodo, Rogers et Telus, ou sur la bande AWS (1700 MHz) chez Vidéotron. Il est aussi possible de l’utiliser en mode 3G en Europe et dans plusieurs autres pays d’Afrique, d’Asie et d’Océanie, sur la fréquence 2100 MHz.

Ce qui le distingue toutefois de la plupart des appareils est l’ajout d’une puce NFC (« Near Field Communication », qui se traduit par « Communication en champ proche »), qui permet les transactions avec des marchands possédant un tel dispositif – chose encore très peu répandue au Canada.

La puce est malheureusement verrouillée en mode « lecture seule » et il est impossible d’y écrire quelque information que ce soit, tant que Google n’effectuera pas une mise à jour logicielle. Il sera aussi intéressant de voir si Apple enboîtera le pas avec l’iPhone 4S, prévu en septembre selon les rumeurs actuelles.

Autre bémol : il n’y a pas de lecteur de carte microSD, contrairement au Nexus One. L’utilisateur devra se « contenter » d’une capacité de stockage de 16 Go (ce qui devrait être amplement suffisant de toute façon, à moins de vouloir trainer sa collection de MP3 et de vidéos avec soi).

Android à la vanille

Le Nexus S roule sous Android 2.3.3 (une version mise à jour de Gingerbread). On ne retrouve pas d’interface à la Motoblur ou HTC Sense, ce qui pourrait s’avérer un irritant pour les amateurs de réseaux sociaux, mais pour ma part, je préfère une version non-altérée d’Android, ce qui permet une mise à jour plus facile et rapide lorsqu’une nouvelle version du système d’exploitation deviendra disponible (on n’est pas à la merci du manufacturier qui devra aussi mettre son interface à jour avant de permettre la mise à jour logicielle).

Photo et vidéo : bof et rebof.

L’appareil-photo de 5 mégapixels n’a rien d’extraordinaire. Il fait le travail, sans plus. Il existe déjà plusieurs appareils avec des capteurs 8 mégapixels (voire plus) qui offrent plus d’options.

Parlant d’options, j’étais heureux de voir que l’on pouvait au moins sélectionner parmi plusieurs modes de balance des blancs, ce qui permet d’améliorer le rendu des couleurs dans certains clichés. Par contre, la mise au point (focus) est entièrement automatisée, contrairement à l’iPhone. Impossible, donc, de mettre l’emphase sur une portion précise de l’image, ce qui réduit considérablement les possibilités avec un tel appareil.

Photo prise avec le Nexus S (cliquez pour agrandir) Photo prise avec le iPhone 3GS (cliquez pour agrandir)
Photo prise avec le Canon XSi (cliquez pour agrandir)

De plus, on constate que les photos sont relativement compressées sur le Nexus S (j’ai en effet obtenu un fichier de type JPG posant un maigre 1,49 mégaoctet pour une image de 5 mégapixels – il aurait du faire dans les 4 ou 5 mégapixels).

Voici une portion de l’image ci-dessus en taille originale (ou presque), pour comparer l’image prise avec le Nexus S versus le Canon XSi (qui possède évidemment un meilleur capteur, mais qui malgré tout n’effectue pas autant de compression en mode JPG).

Photo Nexus S:
Photo prise avec le Nexus S

Photo Canon XSi:
Photo prise avec le Canon XSi

Bref, l’appareil s’en tire mieux que l’iPhone 3GS, mais on est loin d’une qualité optimale d’image pour un appareil 5 mégapixels.

Le Nexus S fait aussi de la vidéo, mais à une résolution de 720×480 (équivalent au format DVD, si on veut). On voit peut-être là un compromis dû au fait qu’il est impossible d’augmenter la capacité de l’appareil, car la vidéo HD 720p bouffe beaucoup d’espace…

J’ai filmé deux vidéos simultanées avec le Nexus S et ma Flip Ultra HD en faible éclairage, pour m’amuser et faire un petit comparatif entre les deux : la sensibilité à la lumière est déficiente sur le Nexus S, mais l’angle de captation est supérieur à celui de la Flip. Le Nexus S n’offre toutefois pas de stabilisation ni de haute définition. Bref, la caméra vidéo du Nexus S s’avère utile surtout à l’extérieur ou dans des endroits bien éclairés.

Ma conclusion

Le Google Nexus S de Samsung est un excellent appareil conférant plusieurs avantages sur la compétition actuelle :

      Processeur très performant
      Écran Super AMOLED de 4 pouces
      Android pouvant être mis à jour en tout temps
      Puce NFC (enfin, dans un avenir plus ou moins rapproché)

L’appareil-photo est moyen, mais est tout de même équivalent à ce que l’on retrouve sur l’iPhone 4 actuel, ce qui n’est pas mauvais. La caméra vidéo, quant à elle, nous laisse sur notre faim. Assurez-vous d’avoir un bon éclairage pour vos vidéos.

La durée de vie de la pile semble moindre que celle de son prédécesseur, le Nexus One, mais à moins que l’appareil soit votre outil de travail principal, vous ne remarquerez peut-être pas une si grande différence. On parle de 6 heures de temps de conversation pour le Nexus S, versus 10 heures pour le Nexus One.

Le Nexus S est disponible chez à peu près tous les opérateurs québécois (Bell, Fido, Koodo, Telus et Vidéotron). Son prix varie cependant beaucoup selon l’opérateur et la durée de l’entente (certains obligent même à opter pour une entente).

Par exemple : Bell l’offre à 549,99$ sans entente et seulement 99,99$ avec entente de 3 ans. Chez Telus , il est à 499,99$ sans entente, 149,99$ avec entente de 3 ans. Chez Koodo, il est à 424,99$ sans entente, 274,99$ avec forfait Balance (selon le site BestBuy.ca)

– – –
Fiche technique du Nexus S de Samsung

Fiche technique du Nexus One de HTC

Photos : Stéphane Vaillancourt
– – –

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Commentaires des visiteurs

  1. avatar
    Max Tremblay
    17 mai 2011

    Un autre excellent article, encore une fois. Je suis particulièrement content de voir celui-ci car l’appareil m’intéresse depuis un certain temps.

    Bon pas comme si je serais prêt à délaisser mon Windows Phone, mais j’ai une conjointe aussi 😉


  2. avatar
    CHAP!!
    17 mai 2011

    Je suis a magasiner un prochain appareil a mon iPhone 3G (Qui est d’une lenteur atroce avec la dernière version disponible pour l’appareil de iOS). Le Samsung S figure dans mes choix au même titre que l’iPhone 4 et le Samsung Galaxy S II qui devrait paraître plus tard. Est-ce que tu as des recommandations a propos d’un appareil vs un autre. De plus, je suis a la recherche d’un endroit ou d’une façon de pouvoir « jouer » un peu avec Android, des endroits à suggérer?


  3. avatar
    StephV
    17 mai 2011

    @Max: Merci pour le commentaire! 🙂

    @CHAP!!: Ça dépend… si tu as dépensé beaucoup sur ton iPhone côté « Apps » et ne veux pas les perdre, je pense que l’iPhone 4S (septembre?) sera un bon choix. Je m’enligne là-dessus, pour ma part. Si tu es plus pressé, l’iPhone 4 fera la job, mais pourquoi acheter un appareil à 3 ou 4 mois de la sortie du nouveau modèle? (sauf si tu as un deal d’enfer, mais ça m’étonnerait)

    Sinon, côté Android, le Galaxy S II devrait être un excellent appareil.

    Pour « jouer » avec Android, je me suis procuré une tablette. Si tu aimes bidouiller un peu, la Nook Color (7″) est SEULEMENT 249$US et tu peux la « rooter » pour y installer la version d’Android de ton choix ainsi qu’une foule d’applications (mon voisin l’a fait). Pas cher pour s’amuser.

    Je n’ai jamais joué avec le SDK Android alors je ne sais pas si on peut s’amuser de ce côté… sinon, fais un tour en magasin, dans une grande surface… tu pourras t’amuser sur les tablettes ou téléphones disponibles.

    J’espère que ça t’aide un peu. 😉 Merci pour ton commentaire!


  4. avatar
    nintendo 3ds
    19 mai 2011

    bon article.
    pour le moment je vais garder mon desire hd.
    d’aprés certain echos le nexus s est moins « bien pour l’époque » que le nexus one en son temps.


  5. avatar
    StephV
    20 mai 2011

    Merci!

    Mon avis est qu’avec un lecteur microSD et une meilleure caméra vidéo, ce serait l’un des très bons appareils du moment.

    Mais pour quelqu’un qui ne filme jamais (ou presque), c’est un excellent choix.


Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images