[Test] Téléphone Samsung Galaxy S II (I9100)

Criez-le!  

Samsung Galaxy S II

L’été dernier, Samsung avait déjà mis un excellent produit sur le marché avec le Galaxy S Vibrant.

Il y a quelques semaines, le géant mondial récidivait avec le Galaxy S II, un appareil performant et très agréable à utiliser.

Cet appareil est à mon avis ce qui se rapproche le plus du « substitut idéal » à un iPhone, pour ceux qui n’aiment pas « la pomme » : son écran Gorilla Glass de 4,3 pouces à affichage Super AMOLED Plus est riche, brillant et contrasté, agréable au toucher… le boitier est excessivement mince (8,5mm) et léger (116g) et il renferme un équipement ultra performant.

La perfection n’est pas de ce monde

Le seul point où il y aurait place à amélioration sur cet appareil est sa résolution d’écran de 480×800, soit la même résolution que son prédécesseur de l’année dernière. La différence se voit surtout dans des applications comme Google Maps, où les rues et leurs noms ne sont pas aussi bien définis que sur d’autres appareils comme le HTC Sensation ou l’iPhone 4, mais ça reste tout de même fort acceptable, comme vous pourrez le constater ci-dessous:

Par contre, dans la plupart des applications, y compris les jeux, on ne remarquera pas vraiment ce petit manque à gagner, facilement éclipsé par la richesse des couleurs.

Autre avantage : l’écran ne produit presque pas de reflets et il est très facile de le consulter à l’extérieur, même en plein soleil!

Sous le capot…

Comme vous le constaterez ci-dessous, ses caractéristiques techniques en font un excellent appareil. On y retrouve :

  • un processeur bicoeur ARM Cortex-A9 à 1,2 GHz
  • un processeur graphique Mali-400MP très performant (mais qui chauffe un brin après quelques minutes dans certains jeux d’action)
  • 1 Go de mémoire-vive (c’est beaucoup!)
  • stockage interne de 16 Go ou 32 Go
  • capacité d’ajouter jusqu’à 32 Go supplémentaires par carte microSD
  • un accéléromètre
  • un GPS (avec support A-GPS)
  • un gyroscope
  • un détecteur de proximité
  • la connectique Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, DLNA, Wi-Fi Direct, Wi-Fi hotspot
  • la connectique BlueTooth 3.0+HS (très performant pour l’avoir testé avec des fichiers de plus de 10 Mo)
  • un compas numérique
  • support optionnel pour une puce NFC (pas au Canada, semble-t-il)
  • port de sortie télé
  • un bouton « Home » physique ainsi que deux boutons « Menu » et « Retour » tactiles (une excellente combinaison, à mon avis)
  • un appareil-photo 8 mégapixels (3264×2448 pixels) avec autofocus, flash à DEL et BEAUCOUP de contrôles comme la balance de blanc
  • caméscope pouvant filmer jusqu’à 1080p à 30 images/seconde (excellente qualité – pas de compression notable)
  • une caméra frontale de 2 MP pour les appels vidéo
  • une radio FM stéréo
  • et j’en passe…

Sa pile au Lithium-ion de 1650 mAh vous permettra de parler environ 8h40 (réseau 3G), ou de tenir environ 610 heures en mode veille (toujours en 3G).

Pour la liste complète des caractéristiques techniques, voici une page (en anglais) qui les liste plus en détail.

L’appareil-photo

Voici une photo prise avec le Samsung Galaxy S II, ainsi qu’une photo prise avec le HTC Sensation 4G (dont je ferai la critique au cours des prochains jours).

Samsung Galaxy SII:

(cliquez pour agrandir)

HTS Sensation 4G:

(cliquez pour agrandir)

Canon XSi:

(cliquez pour agrandir)

La fonction de stabilisation d’image n’a pas été utilisée sur les appareils, afin d’obtenir un résultat plus réaliste et plus naturel. On constate que le résultat est très satisfaisant pour un téléphone (les photos prises avec le Samsung Galaxy S II et le HTC Sensation sont identiques en taille et qualité).

J’ai d’ailleurs aussi testé la fonction caméscope et filmé durant une quinzaine de secondes, simplement pour tester la qualité d’image. Le Samsung Galaxy S II produit des fichiers plus lourds, mais c’est une bonne chose, puisque ça signifie moins de compression, donc une meilleure image finale.

Il ne manquerait qu’un bouton physique pour prendre des photos(l’un des boutons de réglage du volume?), plutôt que nous forcer à appuyer sur l’écran tactile et l’expérience serait encore meilleure!

Fait pour s’amuser

Le Samsung Galaxy S II roule sous Android 2.3.3 est facile à modifier (root, en anglais) et c’est ce qui en fait un joujou de prédilection chez les amateurs de bidouillage.

Par contre, il faut savoir ce que l’on fait : j’ai reçu l’appareil en très mauvais état, côté logiciel, parce que le journaliste qui l’avait testé avant moi ne semblait pas trop savoir comment ça marche (je tiens d’ailleurs à remercier Renaud, alias @cybik sur Twitter, de m’avoir aidé à le remettre sur pied).

Applications Samsung

Samsung a mis plusieurs applications à la disposition des utilisateurs :

  • Game Hub : on y retrouve de petits jeux dits « occasionnels » (ou casual), qui m’ont presque tous fait penser à des clones de jeux populaires, tels Sim City ou Farmville…!
  • Music Hub : un clone (!) d’iTunes, où l’on peut découvrir, acheter et gérer sa musique
  • Readers Hub : vous permet de vous procurer certains magazines américains. Par contre, si vous ne lisez que des livres en format électronique (surtout sur un téléphone!), Kobo fait très bien le boulot.
  • Social Hub : vous permet de regrouper vos comptes Facebook , Gmail, Twitter, MSN et autres. Pratique si vous ne suivez pas 400 personnes sur chacun de ces réseaux, sinon votre cerveau risque d’exploser. 😉

Game et Music Hub

Reader et Social Hub

Un application qui me semblait intéressante : All Share. Elle vous permet d’accéder en mode DLNA à vos appareils compatibles via le réseau local.

Le seul problème : il ne supporte qu’un maximum de 800 fichiers à la fois et selon l’appareil sur lequel vous vous branchez (et de sa gestion des fichiers), c’est nettement insuffisant. Vous connaissez quelqu’un qui possède moins de 800 pièces musicales ou 800 photos dans sa collection, vous? Dommage.

Conclusion

Le Samsung Galaxy S II représente un EXCELLENT rapport qualité/prix. Si vous préférez Android à iOS et que sa résolution d’écran vous satisfait, procurez-vous cet appareil sans hésiter, vous ne le regretterez pas!

L’appareil est disponible chez Bell et Virgin Mobile pour 169,95$ avec entente de 3 ans, ou 599,95$ sans entente.

– – –

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Commentaires des visiteurs

  1. avatar
    Productigeeky
    16 août 2011

    Ce qui est regrettable c’est qu’il manque toujours la LED de notification qu’on retrouve sur les appareils HTC, on se retrouve constamment obligé d’allumer l’appareil pour savoir si on a reçu des messages ou des appels en absence.


  2. avatar
    StephV
    17 août 2011

    Chaque manufacturier essaie de se démarquer des autres.

    Je dois admettre que j’aime bien la LED (même si c’est un « gadget »), mais surtout le boitier des HTC, qui font plus « haut de gamme » que bien d’autres marques.

    Merci pour votre commentaire!


Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images