Controverse dans le monde de la photo!

 

Avertissement, ce premier article pourra être interprété comme étant très controversé. Nous préférons vous en avertir.

Eh! oui, je commence en force en m’attaquant à ce que je considère un cliché qui perdure depuis longtemps. La semaine dernière, je suis tombé sur cet article à propos d’une bévue sur la page Facebook officielle de Nikon. On a pu lire le statut suivant que j’ai traduit pour les besoins de l’article:

“Un photographe est seulement aussi bon que l’équipement qu’il utilise et un bon objectif Nikon est essentiel pour prendre des bonnes photos!”

Scandale vous me direz. Ils ont dépassé les bornes. La technique et la connaissance peuvent compenser pour tout! Mais est-ce que c’est vrai?

Si c’était le cas, pensez-vous que les photographes professionnels dépenseraient des milliers de dollars en équipement photo?

La caméra et les objectifs sont les outils qu’un photographe utilise pour exprimer ses connaissances certes mais certaines situations demandent certains outils plus spécifiques. Bien entendu, on peut couper un arbre avec une scie manuelle mais n’est-ce pas plus facile de le faire avec une scie tronçonneuse?

Pour vous prouver mon propos, je vais vous parler d’un principe de base en photo: l’ouverture et l’exposition. La relation entre ces deux choses est la base de la photographie.

Commençons par l’ouverture. Le concept est simple. Plus l’ouverture de votre objectif est grande, plus il y entrera de lumière. Dans la pratique, l’ouverture est exprimée comme suit : f/nombre. Plus le f/nombre est petit, plus votre ouverture est grande. Plus il est grand, plus votre ouverture est petite. Ça peut paraître mélangeant au début mais on s’habitue vite. Le tableau ci-dessous devrait vous aider à mieux visualiser.

Pour chaque étape (appelée f-stop), vous avez deux fois plus de lumière qui pénètre dans votre caméra. Donc, f/2.8 fait entrer deux fois plus de lumière que f/4, qui lui fait entrer deux fois plus de lumière que f/8 et ainsi de suite. Je vous entends déjà me dire mais pourquoi est-ce que je ne laisse pas toujours mon objectif à la plus grande ouverture? Disons rapidement que la profondeur de champ deviendra vraiment petite ce qui peut causer des flous non désirés. Mais, je me ferai un plaisir de vous l’expliquer…dans un autre article. 😉

Pour le moment, je me vais revenir à mes moutons.

Nous avons discuté de l’ouverture mais qu’en est-il de l’exposition? L’exposition, c’est le temps qu’on laisse l’ouverture ouverte. Plus elle demeure ouverte longtemps, plus il y pénètre de lumière.

Une autre façon qu’on peut voir les choses est qu’un objectif 50mm réglé à f/2 aura 25mm d’ouverture (ou 50% de la lumière), tandis qu’à f/4 aura 12,5mm (un quart de la lumière). Donc, j’ai potentiellement autant de lumière qui rentre dans mon appareil si mon ouverture est de f/2.8 et que ma vitesse est de 1/100ème de seconde que si je la mets a f/8 et une vitesse de 1 seconde. Comment on peut calculer? Et bien il s’agit de consulter le niveau d’exposition dans sa caméra. Il s’agit de la petite ligne en bas de votre mire (viewfinder). On doit amener le curseur au milieu de la ligne en augmentant ou diminuant soit la vitesse, soit l’exposition.

Plusieurs méthodes existent pour calculer l’exposition à même la caméra ou dépendant du type de caméra alors les résultats ne sont pas toujours exacts. Il s’agit tout au plus d’un guide et on se doit d’ajuster le tir après avoir essayé de prendre un cliché.

Mais en quoi toute cette petite exposition (jeu de mots douteux, je sais) aux principes de la photographie est-elle reliée avec le propos qu’un bon équipement change beaucoup de chose?

C’est que les objectifs ne sont pas tous égaux. Prenez l’objectif 18-55mm souvent vendu avec les boitiers de caméras. Son ouverture est de f3.5 à f5.6, ce qui signifie que lorsqu’on est à 18mm, l’ouverture maximale sera de 3.5 et lorsqu’elle est à 55mm, elle sera de 5.6. Pourquoi en est-il ainsi? C’est une question de mécanisme et d’éléments internes plus sophistiqués, ce qui donne des objectifs plus chers et souvent plus lourds.

Donc, entre 18mm et 55mm, nous perdons donc plus de la moitié de la lumière. Ce n’est pas rien!

Lorsque vous êtes dans un endroit sombre, ça peut faire toute une différence. On peut donc faire l’acquisition d’un objectif 18-55mm f/2.8 qui, peu importe la focale, sera toujours à une ouverture de 2.8.

Intéressant n’est-ce pas? D’autant plus que nous aurons quatre fois plus de lumière que l’autre objectif. Seul hic : elle est cinq fois le prix!

Et ce n’est que le début. Plusieurs objectifs possédant des focales très grandes telles que la Canon 85 mm f/1.2 coûtent plus de 2000$. Ce sont des outils spécialisés mais essentiels pour faire des photos en basse lumière.

Certains me répondront qu’on peut également compenser le manque de lumière en réduisant la vitesse. C’est vrai, mais ce faisant, on risque un flou si quelque chose bouge par exemple. Encore pire, si c’est nous qui bougeons.

D’autres me diront mais qu’en est-il de l’ISO?

L’ISO est un mécanisme de compensation. Autrefois, on devait choisir un film qui était plus ou moins sensible à la lumière, selon le type d’environnement où l’on prévoyait faire de la photo.

Maintenant, le capteur possède le mécanisme d’ISO directement dans l’appareil. Donc en théorie, si on manque de lumière ou qu’on ne peut se permettre de prendre un cliché à basse vitesse, on augmente l’ISO.

Fantastique, n’est-ce pas? Malheureusement, comme on dit : « Si quelque chose semble être trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas. » Lorsqu’on augmente la valeur ISO, on s’expose à une notion qu’on appelle le bruit. Référez-vous à l’exemple ci-dessous (gracieuseté de Wikipedia).

On assiste à une distorsion des couleurs, ce qui dégrade la qualité de la photographie. Bien sûr, il existe des caméras qui offrent de meilleures performances même à des valeurs ISO très élevées, mais je ne vous surprendrai pas en vous disant que ces mêmes caméras coûtent généralement très cher.

Encore une fois, on revient à mon argument du départ: Non, un photographe n’a pas besoin d’équipement de pointe pour faire de bonnes photos, mais sa vie est grandement simplifiée par son équipement.

Un site que j’aime bien (Digital Rev) a fait une série de vidéos appelée Pro Photographer, Cheap Camera (Photographe professionnel, caméra médiocre).

Les photographes professionnels ont réussi à faire quelques photos intéressantes avec leurs caméras, mais rien qui se compare aux originales parce que leur équipement n’était pas de taille.

Est-ce que je suis en train de vous décourager de prendre des photos à moins d’avoir des dizaines de milliers de dollars d’équipement? J’espère bien que non!

La photo est un hobby super et il est possible d’obtenir de très bons résultats dans beaucoup de situations. Mon but est plutôt de vous dire de ne pas vous décourager si vos photos ne sont pas exactement comme vous le voulez.

La technique et la pratique vous aideront à obtenir de meilleurs résultats avec le temps mais vous comprendrez également que certaines situations sont plus difficiles à contrôler et qu’il vous faut les outils appropriés pour le travail.

En attendant, la location peut très bien faire le travail, jusqu’à ce que vous découvriez vos besoins ou que vous ayez moyens d’acheter votre objectif. Ce n’est pas tout le monde qui a besoin d’une scie à chaine tout le temps et c’est la raison d’être de franchises comme Lou-Tec.

Les boutiques spécialisées en photo louent souvent des appareils et des objectifs. C’est un chemin que je vous conseille fortement d’explorer avant d’acheter.

Bonne photo!

 

Addendum. Suite au courriel d’un lecteur, j’ai ajouté quelques précisions à l’article. N’hésitez pas à commenter si vous avez des questions. Il me fera plaisir de vous aider.

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Commentaires des visiteurs

  1. avatar
    cyber6
    12 octobre 2011

    Bravo pour ton premier article!
    La citation est quand même injustifiée!! Avoir le meilleur équipement possible ne fait pas de son utilisateur un meilleur photographe! Donne un appareil compact à 300$ à un photographe qui maîtrise les bases que tu viens d’énumérer et il te fera de bien meilleures prises que l’utilisateur d’un SLR de 1500.00$ en mode automatique… La photographie est aussi un « art » et, en ce sens peut importe les outils, certains se démarques des autres peu importe si les pinceaux, crayons ou autres outils ne sont pas d’aussi bonne qualité! Je comprends toutefois ton point de vue sur l’équipement est c’est certains que les meilleurs outils mis entre les mains d’une personne compétente vont faire une nette différence sur le résultat final… En passant, selon la citation, tu fais de moins bonnes photos avec ton équipement Canon qu’avec une « Super » lentille Nikon 😉
    C’est quand même un excellent sujet de discussion… #OnSenReparle 🙂


  2. avatar
    sicnaxyz
    12 octobre 2011

    @cyber6

    Je sais que la citation était déplacée mais comme tu dis, c’est un bon sujet de discussion 😉

    Ton commentaire est très pertinent mais je trouvais qu’il fallait quand même remettre les pendules à l’heure sur certaines choses. Un excellent photographe va prendre des meilleures photos avec une bonne ou une mauvaise caméra qu’un mauvais photographe. Aucun doute là dessus.

    C’est juste qu’un bon photographe a quand même des choses qui le limite. Par exemple, quand on a peu de luminosité, une caméra à 5000$ va donner un résultat très différent et bien meilleur que celle à 200$. Quand on contrôle les conditions, on peut compenser plus facilement un équipement médiocre. Quand ce n’est pas le cas, c’est une autre histoire.


Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images