Test – Uncharted 4 : A Thief’s End… un jeu plus grand que nature!

 

Ce quatrième volet de la série Uncharted nous fait retrouver Nathan Drake qui se lance, cette fois, à la recherche d’un trésor de pirates! L’attente a-t-elle valu la peine?

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160502233908

Non, je ne parle pas de l’attente face à la publication de ma critique, mais plutôt de celle que Naughty Dogs a causée en retardant le jeu à 2 ou 3 reprises, pour finalement le lancer le jeu au début du mois de mai.

Je suis un fan de la série depuis le tout premier opus, qui m’avait été prêté par un ami. Et chaque fois, la nouvelle aventure de Drake nous emporte dans un univers encore plus captivant.

 

Le scénario

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160503000709

Le jeu débute alors que Drake mène une vie plutôt ordinaire, avant de nous plonger dans deux flashbacks interactifs assez longs: l’un provenant de son enfance, l’autre, de sa vie d’il y a 15 ans, alors qu’il était incarcéré avec son frère.

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160502134931

Ces deux moments viennent beaucoup ajouter à l’histoire du personnage, venant ajouter des explications sur son passé, puis sur sa passion pour la quête de trésors oubliés.

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160502135559

Cette fois, il est question d’un trésor de pirates évalué à plus de 400 millions de dollars. Par contre, d’autres chasseurs de trésors sont au courant de l’existence de ce trésor (vous verrez comment dans le jeu, je ne vais certainement pas vous raconter l’histoire ici!) et feront la vie dure à Drake et ses complices.

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160506235601

Il vous est probablement arrivé de faire un parallèle avec Indiana Jones en jouant à l’un des épisodes d’Uncharted. A Thief’s End vient encore plus renforcer cette idée. J’irais voir un film basé sur Uncharted au cinéma sans hésiter, si tout est à la hauteur du jeu.

 

Le jeu

La série Uncharted a un seul problème: les jeux sont linéaires. On a l’impression de participer à un film où l’on doit suivre le scénario à la lettre, sans possibilité de trouver une nouvelle façon d’accomplir ses missions. Ce n’est heureusement pas un problème qui empêchera quiconque d’apprécier le reste, mais un tel jeu, avec des embranchements multiples, se mériterait probablement une note parfaite ou presque (du moins, en ce qui me concerne).

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160529215927

Côté jouabilité, on retrouve les mêmes mouvements qu’à l’habitude, avec quelques ajouts. On peut conduire un véhicule à l’occasion, et les dialogues scriptés entre les personnages principaux dans certains déplacements sont tout simplement géniaux! À un moment, un dialogue a été interrompu par un événement quelconque: le personnage a repris en demandant à voix haute où il en était dans la discussion, ce qui rendait le tout très naturel et intéressant.

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160506235153

Du côté des combats, une option permet de viser automatiquement les ennemis à l’écran, rendant le jeu globalement trop facile. Sinon, les mécaniques sont les mêmes qu’à l’habitude et ça fonctionne bien.

Une nouveauté est venue timidement s’ajouter au gameplay: les dialogues. Il arrive parfois que l’on puisse discuter avec d’autres personnages du jeu en appuyant sur l’un ou l’autre des boutons de son contrôleur, mais les réponses ne semblent affecter en rien le déroulement de l’histoire, ce qui est un peu dommage, car cette nouveauté aurait pu briser la linéarité omniprésente dans la série.

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160509224046

Au programme, on a aussi droit à des puzzles à la tonne: déplacer des objets, tourner des pièces mécaniques, associer des symboles… les amateurs d’énigmes du genre seront servis à souhait.

Le jeu comporte aussi BEAUCOUP de scènes cinématiques, ce qui ajoute à l’expérience globale, puisqu’elles permettent d’en apprendre davantage sur les personnages.

 

Mode multijoueur

Un mode multijoueur est disponible, mais je n’en ai pas fait l’essai. Je préfère de loin l’expérience du mode solo, où l’histoire est mise en avant-plan, que celle de simplement « tirer dans le tas ». Bon, il est vrai qu’il semble y avoir des récompenses intéressantes, en argent ou autres, qui permettent d’acheter des items pour vous aider, ou débloquer d’autres bonus.

Si le multijoueur vous intéresse, jetez un coup d’œil à cette vidéo qui donne un aperçu de ce qui vous attend.

 

L’ambiance

Le jeu des acteurs est très bon, les personnages principaux sont crédibles et attachants (ou détestables, c’est selon).

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160529232024

Le graphisme est superbe. Les jeux de lumière, les décors, les paysages. Tout est splendide, bien réalisé. On sent que Naughty Dogs a exploité le maximum des capacités graphiques de la PS4.

La musique orchestrale est géniale, immersive à souhait, s’adaptant à ce qui se passe dans le jeu. Il aurait été difficile de faire mieux, puisque ceci a toujours été l’un des points forts de la série.

 

Conclusion

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160529225832

Vous avez peut-être remarqué que je ne vous ai dévoilé aucun divulgâcheur (avouez que c’est horrible comme mot … si horrible qu’on aime presque)? La raison est bien simple: je n’ai pas tout à fait terminé le jeu. Il me reste quelques chapîtres à compléter, mais le temps file et je voulais vous partager mon expérience. Par contre, j’entends bien le terminer au cours des prochaines semaines, et ceci devrait en soi être un gage de satisfaction.

Si vous n’avez pas encore joué à la série Uncharted, commencez par le premier, qui ne devrait vous coûter que quelques dollars tout au plus… mais assurez-vous de jouer à Uncharted 4: A Thief’s End qui est sans aucun doute le meilleur de la série.

  • Note globale : 8.5/10
  • Scénario : 9/10
  • Jouabilité : 7.5/10
  • Ambiance : 9/10

Uncharted 4: A Thief’s End™_20160502234051

 

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Comments are closed.

Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images