Test – Montre sportive TomTom Spark Cardio+Music

 

TomTom-07582

Contrairement à la plupart des montres sportives, la TomTom Spark Cardio+Music ne nécessite pas l’utilisation conjointe d’un téléphone ou d’un lecteur multimédia (iPod ou autre) pour faire jouer de la musique. Mais se démarque-t-elle de la concurrence?

 

Tout inclus… ou presque!

La TomTom Spark Cardio+Music intègre donc non seulement de la mémoire de stockage pour y emmagasiner votre musique, mais elle embarque aussi un GPS, histoire que vous puissiez réellement partir les poches vides.

TomTom-07585

L’écran eInk se lit bien, tant à l’intérieur qu’au soleil à l’extérieur. Par contre, on ne peut pas vraiment changer le cadran (l’affichage de l’heure et de la date), comme sur la Pebble.

Le bracelet se referme facilement et deux points d’ancrage l’empêchent de se détacher pendant une séance d’entraînement. Au dos, on y retrouve un capteur de rythme cardiaque (lumière verte), ainsi que les contacts pour le chargeur.

 

TomTom-capteur

TomTom-connecteur

Le jumelage avec le téléphone se fait facilement. Avec les écouteurs TomTom Sports, par contre, ça m’a pris quelques reprises, parce qu’on doit appuyer 5 bonnes secondes sur le bouton central, mais ça ne semblait pas passer en mode jumelage (lumières qui clignotent) et je devais recommencer.

L’application TomTom Sports, une fois téléchargée et installée sur votre téléphone, devient une extension de la montre et affiche votre activité selon les objectifs fixés de façon quotidienne ou hebdomadaire.

Sur le site de TomTom MySports, on a ensuite droit à des graphiques résumant l’activité selon la date ou le type d’activité.

Pour ceux qui préfèrent d’autres services, on peut aussi choisir d’exporter ses données vers des tiers comme Endomondo, Runkeeper et plusieurs autres (liste presque complète ci-dessous).

TomTom-AppsTierces

 

Les points positifs

L’écran eInk ne consomme à peu près rien, ce qui fait que la montre fonctionne très longtemps, surtout si elle est placée en mode avion.

La montre permet de suivre l’activité physique pour huit (8) catégories d’exercices, dont la course, le vélo (stationnaire ou non), la natation, le gym, et plus encore.

TomTom-activites

Il est d’ailleurs possible de se monter un petit programme d’entraînement par type d’activité en programmant des objectifs de temps, de calories, en monitorant sa fréquence cardiaque, en calculant le nombre de tours effectués lors d’une course…

L’indépendance de l’appareil, face à un téléphone, tout en permettant d’écouter de la musique

 

Les irritants

Les contrôles situés juste sous le cadran de la montre ne sont pas des plus faciles à utiliser. Seul le rebord du gros carré sert à naviguer dans les menus. Heureusement que ceux-ci sont assez bien conçus, parce qu’avec ce mode de navigation, on souhaite y passer le moins de temps possible.

TomTom-Controle_Closeup

Pas de notifications via Bluetooth, comme la Pebble, la Fitbit Blaze et les autres, y compris les bracelets d’exercice. Dommage. Certains diront « Oui mais quand on fait du sport, on ne veut pas être dérangé! » et je leur réponds : il y a une fonction « ne pas déranger » exprès pour ça, sur tous ces produits-là. Le reste du temps, si le produit est suffisamment intéressant, on peut donc le garder au poignet, plutôt que de devoir l’enlever ou, pire, enfiler une autre montre ou un autre bracelet.

Du côté de la musique, pas moyen de faire jouer des pistes si elles ne sont pas dans une liste de lecture (ou « playlist »). L’interface du logiciel TomTom MySports ne le permet pas, et même si on passe par l’Explorateur Windows pour copier les pièces une à une, la montre n’en tiendra même pas compte. Un peu dommage.

TomTom-MySports

 

Écouteurs TomTom Sports

Les écouteurs TomTom Sports sont des écouteurs intra-auriculaires Bluetooth. Ils sont livrés avec 3 tailles d’embouts de caoutchouc pour s’insérer correctement (et rester!) dans la majorité des tailles d’oreilles, ainsi qu’un petit crochet en « S » afin de raccourcir le cordon derrière le cou, au besoin, ou simplement pour éviter que celui-ci ne s’emmêle lorsqu’on les range, même s’il n’est pas très long dans les deux cas.

TomTom-ecouteurs

Le port est confortable. Les embouts se glissent bien dans les oreilles et le câble passe par-dessus celles-ci, assurant un port efficace. En se servant du crochet en « S » pour raccourcir le câble, la tenue est encore meilleure.

TomTom-accessoires

Le son, quant à lui, est correct. Je m’attendais à un peu moins de graves, mais c’est très potable avec la plupart des pièces, pour le type d’écouteurs. Ceux-ci n’ont pas d’annulation de bruit ambiant et c’est mieux ainsi, puisqu’il est important d’être à l’affût de ce qui se passe autour de soi lorsque l’on s’entraîne, surtout à l’extérieur.

Sinon, l’utilisation est très simple. Sur la montre, on choisit la liste de lecture à jouer, en mode normal (dans l’ordre) ou aléatoire, et c’est parti.

 

TomTom-07593
TomTom-Musique2

TomTom-Musique3

L’avantage de ces écouteurs, c’est qu’ils sont sans fil, mais si le fil ne vous dérange pas, mettez le même budget sur des écouteurs filaires et vous obtiendrez un bien meilleur son.

 

Conclusion

C’est une montre qui plaira aux gens qui tiennent à s’isoler pour faire leur activité physique, sans s’encombrer d’un téléphone ou d’un lecteur multimédia pour écouter leur musique.

Elle est offerte à 299,99$ sur le site de TomTom ou ailleurs (Amazon, etc.), avec un choix parmi deux tailles de bracelets. Le prix peut sembler un peu élevé pour un appareil qui n’offre qu’un écran eInk non tactile, mais compte tenu du fait qu’on y retrouve un GPS et du stockage, c’est raisonnable.

Les écouteurs Bluetooth TomTom Sports, quant à eux, sont offerts à 139,99$.

 

Évaluation montre TomTom Spark

  • Design : 3.5/5
  • App/logiciel: 3.5/5
  • Autonomie: 4.5/5
  • Écran: 3.5/5
  • Note globale: 3.5/5

 

Évaluation écouteurs Tomtom Sports

  • Design : 4/5
  • Qualité sonore : 3.5/5
  • Autonomie : 4/5

 

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Comments are closed.

Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images