Test – Alcatel IDOL 4: impressionnant pour le prix!

 

alcatelidol4-00331

L’an dernier, le nom Alcatel était timidement sorti de l’ombre grâce à l’IDOL 3. Cette fois, le fabricant entend frapper plus dur avec l’IDOL 4, qui se démarque notamment par son design et son prix abordable.

 

Alcatel. Le nom est familier, mais connaissez-vous quelqu’un qui possède un appareil de cette marque? C’est le plan de match de l’entreprise, qui souhaite raffermir sa marque de commerce et sa notoriété en s’attaquant au marché du milieu de gamme, plutôt que de se contenter d’offrir uniquement des appareils d’entrée de gamme.

On laisse aussi tomber le nom « One Touch », inutile, et qui rendait plus complexe la mémorisation de la marque auprès du public.

 

Conception

Le design de l’appareil et sa prise en main sont vraiment réussis. Les tranches de métal ne sont pas courbées, contrairement à la majorité des appareils lancés cette année et c’est une bonne chose: l’appareil se tient bien en main. J’aime moins l’idée du bouton de marche/arrêt tout en haut à gauche qui est trop facile d’accès pour les droitiers: un téléphone est si vite mis en veille…

L’endos en verre accumule les traces de doigts, mais est très joli. Ça s’est déjà vu sur d’autres appareils, mais c’est bien réalisé ici aussi.

alcatelidol4-00341

L’écran de 5 pouces (1920×1080) est aussi d’une bonne taille et, bien qu’il soit IPS et non OLED ou AMOLED, est vraiment très agréable au regard. Les couleurs sont bien rendues, pas trop saturées ou criardes.

On retrouve un haut-parleur au haut et au bas de l’écran afin d’offrir un VRAI son stéréo. Car oui, les téléphones n‘ont généralement qu’un seul haut-parleur. S’il est vrai que la qualité du son obtenue par un haut-parleur de téléphone est presque toujours exécrable, avoir un son stéréo a le mérite d’en augmenter la puissance ainsi que la perception auditive.

Seule ombre au tableau: une espèce de diode de notifications est constamment allumée à l’avant lors de la recharge, ou lorsque certaines notifications sont reçues. Par exemple, lorsqu’un appel a été manqué (aussi bien dire trop souvent et relativement inutile, car agaçant pour les yeux). J’ai fait quelques recherches sur le Web pour savoir comment désactiver la diode, sans succès. Et même s’il y en avait une sur l’IDOL 3, le Web semble ignorer comment désactiver cette fichue lumière.

 

Caractéristiques techniques

  • Écran IPS de 5,2 pouces (1920×1080)
  • Processeur à huit cœurs (4×1,17GHz Cortex-A53 et 4×1,2GHz Cortex-A53)
  • Processeur graphique Adreno 405
  • Mémoire vive : 2 Go ou 3 Go, selon le modèle (celui testé ici : 6055A)
  • Stockage : 16 Go, extensible jusqu’à 256 Go par carte micro SD
  • Appareil photo arrière : 13 mégapixels f/2.0 avec détection de phase, autofocus, flash à double DEL, vidéo 1080p/30
  • Appareil photo avant : 8 mégapixels, 1080p et flash
  • Bluetooth v4.2, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, bibande, Wi-Fi Direct et partage de connexion
  • Puce NFC
  • Radio FM
  • Prise casque (on doit maintenant le préciser!)
  • Batterie : 2610 mAh

Mon test

L’IDOL 4 d’Alcatel est un appareil de bonne taille (pas trop gros, pas trop petit), qui se tient vraiment bien en main.
alcatel-locked

L’écran de verrouillage peut contenir jusqu’à 5 icônes configurables qui permettent à l’utilisateur de personnaliser son expérience. Par défaut, on retrouve le téléphone, la calculatrice, l’appareil photo (qui s’active en mode selfie), la minuterie, ainsi que l’icône des paramètres pour modifier ces raccourcis, mais celui-ci pourrait être remplacé par un autre raccourci plus utile. On peut évidemment aussi en changer l’ordre via le menu des paramètres.

Parmi les autres raccourcis offerts, on retrouve entre autres le lancement d’une liste de diffusion musicale, l’envoi d’un texto ou d’un courriel, l’ajout d’un contact ou d’un événement au calendrier, le lancement d’un enregistrement audio, l’activation de la lampe de poche ou l’ajout de n’importe quelle application installée. En fait, les 5 icônes pourraient être des icônes d’applications, plutôt que les choix proposés au départ.

alcatelidol4-09995

On peut ensuite décider si on veut l’écran d’accueil OneTouch d’Alcatel ou celui de Google Now. La différence? Les applications installées par défaut diffèrent et Google Now n’est pas activé sur l’écran OneTouch, si l’on fait glisser l’écran d’accueil vers la droite.

alcatelidol4-09983

Autre détail intéressant et original, la touche Boom, bouton situé sur la tranche droite de l’appareil. Ce bouton permet d’effectuer diverses actions, que votre téléphone soit allumé ou en veille. Par exemple, allumer l’écran, prendre une photo (2 clics), prendre une capture d’écran, ou même lancer une application.

Ce sont là toutes des fonctionnalités intéressantes que l’on ne retrouve pas souvent sur d’autres modèles.

L’appareil lui-même répond assez bien, même avec plusieurs applications ouvertes et actives (par exemple, di.fm qui diffuse de la musique, Waze qui donne la route à suivre pour arriver à destination, et Facebook ou Chrome pour naviguer un peu).

Du côté de l’autonomie, elle est suffisante pour la taille d’écran et le processeur. L’utilisateur moyen pourra facilement passer une journée complète sur une charge. Par contre, les gros utilisateurs qui écoutent de la musique en diffusion continue (streaming) ou font beaucoup de photo/vidéo trouveront que c’est un peu juste, pour une journée complète (disons de 7h à 23h).

Bref, c’est un appareil qui plaira à plusieurs de par son look et son prix. Évidemment, la marque offre moins de prestige qu’un Apple, Samsung ou Google, mais tout est là, à bas prix.

 

Appareil photo

L’appareil photo principal de 13 mégapixels se débrouille bien à l’extérieur (évidemment, il y a de la lumière!), mais est plutôt lent ou peine à faire la mise au point en situation de faible éclairage.

Je compare ci-dessous deux photos prises au même moment. La première, prise avec l’IDOL 4 et la seconde, prise avec le Moto G4 Plus, lancé en avril dernier et dont je vous ai déjà parlé. On voit que la mise au point est meilleure sur la seconde image, prise par le Moto G4 Plus, qui coûte une centaine de dollars de plus, donc pas un haut de gamme non plus. Cliquez sur une image pour voir la photo originale.

Alcatel IDOL 4:

alcatelphoto_610px

Moto G4 Plus:

motogplusphoto_610px

Ce n’est pas mauvais, mais il se fait mieux aujourd’hui.

Côté vidéo, c’est correct aussi. Bref, pour quelqu’un qui prend des photos pour s’amuser ou pour avoir des souvenirs (ou simplement se rappeler d’un truc vu au magasin ou ailleurs), c’est suffisant. Pour quelqu’un qui aime publier ses photos sur autre chose qu’Instagram, c’est un pensez-y-bien.

 

Le casque RV (ou VR, c’est selon)

alcatelidol4-00334

L’appareil est compatible avec un casque de réalité virtuelle, aussi d’Alcatel. Ce dernier fonctionne un peu comme le Samsung Gear VR, soit en insérant le téléphone au bout du casque, afin de s’en servir comme écran.

On s’entend que ce type de casque n’entre pas en compétition avec les Oculus Rift, HTC Vive ou PlayStation VR de ce monde. En fait, il n’est même pas muni de courroie ou sangle pour le maintenir en place, sur la tête, ce qui réduira son temps d’utilisation à chaque fois, puisque l’utilisateur finira par se lasser de le maintenir en place.

C’est toutefois beaucoup plus amusant de regarder des vidéos en 360 degrés avec un casque, qui fait que l’image tourne ou pivote en même temps que sa tête.

 

Prix et disponibilité

L’IDOL 4 d’Alcatel est offert à un prix variant entre 289$ et 299$ chez Bell, Vidéotron et Virgin Mobile. Avec entente de 2 ans, le téléphone est offert entre 0$ et 49,99$.

alcatelidol4-00323

Le casque RV est uniquement offert dans les magasins Vidéotron participants à l’achat du téléphone, jusqu’à épuisement des stocks.

 

Évaluation

  • Conception: 4/5
  • Performance : 3.5/5
  • Écran : 4/5
  • Autonomie : 4/5
  • Prix : 5/5 (meilleur rapport qualité-prix possible, à ce prix)

 

Note globale : 4/5

 

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Comments are closed.

Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images