Mon test du téléphone LG V20: excellent! (mais pas parfait)

 

lg-v20-intro

LG dit s’être basée sur ce qui a fait le succès du G5, plus tôt cette année, afin de créer le V20. Qu’est-ce qui fait ressortir cet appareil du lot? La photo, la vidéo, le son… et un deuxième écran!

Mon test. Le plus long à ce jour sur le blogue. 

 

Ce qui a fait couler le plus d’encre virtuelle lors du lancement de l’iPhone 7, c’est le retrait de la prise audio. Le Galaxy Note 7 de Samsung, de son côté, a été retiré du marché. Voilà une occasion en or pour LG avec son nouveau modèle phare, le V20!

Le modèle précédent lancé en début d’année (le G5) constituait déjà une belle offre. Un téléphone performant équipé d’un bon appareil photo et une pile amovible. La «modularité» du téléphone devait lui donner un petit quelque chose que les autres marques n’offraient pas. Mais, 8 mois plus tard, avec l’arrivée des Moto Z et Moto Z Play de Lenovo, on doit constater que LG avait une bonne idée sur papier, mais peu conviviale (on devait retirer la batterie pour insérer le module photo, par exemple, alors que du côté des Moto Z, les modules se collent au téléphone grâce à des aimants!). Exit la modularité dans le cas du V20, donc. On mise sur des avantages plus tangibles et utiles.

lg-v20-dos

Le V20 de LG offre d’ailleurs des caractéristiques techniques impressionnantes: un écran de 5,7’’ Quad HD  (2560×1440), 4 Go de mémoire vive, 64 Go de stockage et un lecteur micro SD pour en ajouter (jusqu’à 2 To), deux objectifs à l’arrière pour des photos normales ou grand-angle, la vidéo 4K, un lecteur d’empreinte servant aussi de bouton de marche/arrêt, le tout premier convertisseur numérique analogique (CNA) 32 bits Hi-Fi pour un son impeccable, sans oublier le deuxième écran (si si!), un écran minuscule de 160×1040 pixels, situé juste au-dessus de l’écran principal, qui sert à afficher des raccourcis utiles, du texte, et permet de contrôler sa musique. De plus, le V20 est le premier appareil à rouler sous Android 7.0 (Nougat)… si on fait exception des téléphones Pixel et Pixel XL de Google (mais difficile de battre Google sur son propre terrain).

Tout cela a de quoi impressionner.

Or, LG y est allée avec un contrat d’exclusivité avec Vidéotron. On ne sait pas combien de temps durera cette exclusivité, mais LG aurait eu tout intérêt à vendre son appareil partout, avec un tel alignement des astres. Seul l’avenir nous dira si LG avait raison ou s’est tirée une balle dans le pied, mais c’est tout comme. Je n’ai absolument rien contre Vidéotron, ni contre aucun autre opérateur, j’en ai un peu contre les exclusivités auprès d’un seul opérateur dans un si petit marché qu’est celui du Québec.

 

Caractéristiques techniques

  • Android 7.0 Nougat
  • Processeur Qualcomm Snapdragon 820 à quadruple cœur (2×2,15GHz + 2×1,6GHz)
  • Processeur graphique Adreno 530
  • 4 Go de mémoire vive
  • 64 Go de stockage interne (lecteur micro SD pour ajouter jusqu’à 2 To)
  • Écran 5,7 pouces QHD IPS Quantum (2560×1440), 513 ppp
  • Second écran IPS Quantum 160×1040, 513 ppp
  • Appareil photo arrière de 16 mégapixels f/1.8 stabilisé (objectif 75 degrés)
  • Second appareil photo arrière de 8 mégapixels f/2.4 (grand-angle de 135 degrés)
  • Appareil photo avant de 5 mégapixels f/1.9 (objectif 120 degrés)
  • Pile amovible de 3200 mAh compatible avec la norme QuickCharge 3.0 de Qualcomm
  • Radio FM
  • Puce NFC
  • Wi-Fi a/b/g/n/ac + Wi-Fi Direct
  • Bluetooth 4.2
  • Prise USB-C
  • Convertisseur audio numérique analogique 32 bits Hi-Fi (DAC)
  • Lecteur d’empreinte digitale
  • Dimensions : 7mm x 78,1mm x 7,7mm
  • Poids : 174 grammes

 

Quoi de neuf, docteur?

Le V20 reprend donc plusieurs des bons éléments du G5, et offre évidemment des améliorations, tant au niveau matériel que logiciel.

Certaines choses n’ont toutefois pas été améliorées: si on retrouve un peu moins d’applications préchargées, on retrouve une foule de raccourcis et, donc, d’icônes sur l’interface. Ces raccourcis sont utiles, certes, mais ils surchargent l’écran d’un appareil neuf inutilement: LG Friends Manager, vraiment? Viennent ensuite une app de musique, une de courriel, une de sauvegarde – ce que Google offre déjà à même Android.

lg-v20-raccourcis

Puis, on retrouve une demi-douzaine de raccourcis vers l’économiseur d’énergie, l’utilisation de mémoire, de batterie, de stockage… des informations peu pertinentes pour un utilisateur néophyte. Après tout, que pourrait faire un néophyte si une application lui dit que sa mémoire vive de 4 Go est pleine?

lg-v20-smartdoctor

On retrouve aussi SmartDoctor, qui permet de gérer et optimiser l’utilisation de la batterie et du stockage, en plus d’effectuer un diagnostic de la batterie, des applications, du stockage interne et des réseaux. Difficile de conclure à une réelle utilité de cette application, lorsque le téléphone est neuf et que tout fonctionne, mais l’avenir nous dira peut-être si c’est une bonne chose de l’avoir.

Beaucoup de fonctionnalités intéressantes pour un utilisateur plus aguerri, mais qu’il n’était pas nécessaire de mettre en premier plan.

 

Mon test

lg-v20-dosouvertLa première impression étant tout de même importante, on est impressionné par les caractéristiques techniques, mais moins par le boîtier du V20. Celui-ci offre une bonne prise en main (il n’est pas trop gros, malgré son écran de 5,7 pouces, car les bordures sont très minces), mais donne une impression de fragilité. Si la coque arrière est en aluminuim, les boutons de volume sur le côté et le bouton du lecteur d’empreinte font un peu «plastique». Reste à espérer qu’ils dureront longtemps.

Sur la tranche, on retrouve aussi un bouton qui permet d’ouvrir la coque arrière et ainsi aller facilement insérer sa carte SIM, ajouter ou changer la carte SD ou, encore, remplacer la pile. Car oui, la pile est remplaçable, ce qui est une excellente nouvelle pour les gens qui préfèrent avoir une 2e pile sur eux qu’une pile d’appoint (changer de pile requiert un redémarrage, mais offre 100% de charge d’un coup, alors que charger avec une pile d’appoint nécessite que le téléphone soit branché à la pile pendant au moins 1 ou 2 heures, ce qui est moins pratique).

L’écran, de type IPS Quantum plutôt qu’AMOLED, offre une belle qualité d’image. Le lecteur d’empreinte, situé à l’arrière, s’enfonce un peu pour servir à la mise en veille ou au réveil de l’appareil, ce qui est une bonne chose: le lecteur se trouvant sur le Pixel (et le Pixel XL) ne sert qu’à allumer l’écran, pas à l’éteindre, ce qui m’avait un peu déçu.

lg-v20-deuxiemeecran

Le deuxième écran, quant à lui, offre une superficie de 160×1040 pixels, et permet d’afficher une foule d’informations ou d’icônes… et tout est configurable. On peut y afficher du texte, les icônes des 4 ou 5 dernières applications utilisées, jusqu’à 5 raccourcis, des outils pratiques (lampe de poche, appareil photoWi-Fi, Bluetooth, et même contrôler la musique en train de jouer. Très pratique!

Côté son, le convertisseur Hi-Fi 32 bits numérique à analogique (CNA) fait un très bon boulot. La différence dans la qualité de son est palpable si l’on compare avec plusieurs autres téléphones de prix similaire. Pour mes tests, les écouteurs-boutons H3 de Bang & Olufsen (fournis avec le téléphone) ainsi que le casque MDR-1A de Sony ont été utilisés. On sent une richesse dans les graves et une meilleure précision des aigus sur le LG V20 que sur les ZTE Axon 7 et Moto Z. Le Google Pixel XL, en revanche, s’en tire étonnamment très bien sans un tel convertisseur.

lg-v20-h3-boutons

Le haut-parleur, quant à lui, offre un son mono correct, sans plus. On aurait aimé avoir un petit extra avec un deuxième haut-parleur et, donc, un son stéréo, comme sur l’Alcatel IDOL 4 – un appareil qui coûte pourtant le tiers du prix! De plus, le fait qu’il soit situé sur la tranche du bas de l’appareil (et non à l’avant ou à l’arrière) fait en sorte qu’on le bloque involontairement assez souvent merci.

lg-v20-24bits

L’enregistrement audio 24 bits 192 kHz (LPCM), quant à lui, offre une qualité d’enregistrement sonore exceptionnelle, grâce aux 3 micros – deux sur la tranche du bas, un sur la tranche du haut. Ceux-ci peuvent capter des sons atteignant 132 dB. J’en reparle dans la section «Vidéo».

La pile offre 3200 mAh de charge, donc une excellente autonomie qui permet de durer toute la journée (voire plus, si vous n’êtes pas un gros utilisateur comme moi). Le V20 est compatible avec la norme QuickCharge 3 et un chargeur QuickCharge 2 est fourni dans la boîte. Une charge complète prendra environ 90 minutes, mais il est déjà possible d’obtenir plusieurs heures de charge en 15 ou 20 minutes à peine.

La surcouche logicielle LG UX 5.0+ apporte une foule de nouvelles fonctionnalités et en améliore certaines. Toutefois le clavier LG laisse à désirer, tant la version francophone ne tient pas compte de l’importance des accents. J’ai donc visité le Google Play Store pour installer le Clavier Google, en français, et me retrouver en terrain connu.

 

Photo

Franchement, je dois dire que je suis estomaqué par la qualité d’image et le respect des couleurs de l’appareil photo du LG V20. Et tous ceux à qui j’ai montré des photos ont aussi été impressionnés.

lg-v20-00575

Au niveau matériel à l’arrière, on a droit à deux objectifs: un objectif régulier (75 degrés, f/1.8, capteur de 16 mégapixels), et un objectif grand-angle (135 degrés, f/2.4, capteur de 8 mégapixels). Le capteur principal est très performant et la qualité d’image est étonnante. Voici deux exemples d’images. La première, aux Lanternes chinoises, la seconde, la photo d’un coffre dans une pièce peu éclairée. Cliquez pour voir le «zoom» sur la serrure. J’en étais bluffé.

lg-v20-photo610px

(cliquez sur l’image pour afficher la photo originale)

lg-v20-coffre

(cliquez sur l’image pour afficher un gros plan de la serrure du coffre)

L’objectif grand-angle est très utile pour prendre des clichés dans des conditions plus limitées (petite pièce, grand groupe de personnes…). Toutefois, on a droit à du vignettage dans les coins de l’image. Rien de bien dramatique – tout peut se corriger dans un logiciel comme Lightroom – mais il faut en tenir compte, ainsi que de la résolution plus faible, lorsque l’on prend ce type de cliché.

À l’avant, l’appareil photo n’offre toutefois rien d’extraordinaire. Un objectif 120 degrés f/1.9 (5 mégapixels). La norme sur la majorité des appareils de cette catégorie… et même du milieu de gamme. Les clichés sont bons, mais LG ne se démarque pas à ce niveau-là.

Au niveau logiciel, on retrouve un mode manuel qui permet d’ajuster l’équilibrage des blancs, la mise au point (automatique ou manuelle), la sensibilité ISO (50-3200), ainsi que la vitesse (1/3200 à 30 secondes!). Un bouton «AE-L» permet aussi de verrouiller ou déverrouiller les valeurs d’exposition.

Les amateurs d’égoportraits (selfies) seront heureux d’apprendre que l’appareil peut se déclencher lorsqu’il entend le classique «Cheese!» (ou tout autre mot de votre choix, en fait), déclencher une minuterie de quelques secondes lorsqu’il détecte une main ouverte qui se referme… ou prendre un cliché dès qu’il détecte un sourire dans un visage, comme l’a si bien démontré le charmant Mathieu Roy, lors de la présentation de l’appareil, le 28 octobre dernier.

lg-v20-mathieuroy

L’appareil photo offre également la possibilité d’utiliser un flash à DEL, mais celui-ci est plus utile comme lampe de poche que comme flash (NDLR: ça n’a rien à voir avec le téléphone lui-même… je déteste utiliser le flash intégré d’un téléphone ou appareil photo, peu importe l’appareil, sauf si c’est comme éclairage d’appoint pour une photo à contre-jour ou un truc du genre).

Mais le plus important, c’est que les couleurs sont reproduites avec beaucoup de précision, ce qui n’est pas toujours le cas (par exemple, l’équilibrage des blancs sur le Pixel XL de Google – qui offre aussi un EXCELLENT appareil, mais sans contrôles manuels ou presque – tend beaucoup vers les couleurs chaudes, vers l’orangé). Chapeau à LG pour ce coup de maître!

 

Vidéo

Il est plutôt rare que j’accorde une section «vidéo» séparée de l’aspect photo à un téléphone, ou même un produit en général, mais le LG V20 mérite une exception, puisque la fonction vidéo de cet appareil comporte aussi un mode manuel! Tout comme du côté photo, celui-ci permet d’ajuster l’équilibrage des blancs, la mise au point (automatique ou manuelle), la sensibilité ISO (50-3200), ainsi que la vitesse (1/3200 à 30 secondes!). Un bouton «AE-L» permet aussi de verrouiller ou déverrouiller les valeurs d’exposition.

lg-v20-videoshot2

La vidéo est stabilisée et extrêmement fluide. On peut choisir le format UHD 16:9 (4K/30), FHD 16:9 (1080p/24/30/60), FHD 21:9 Cinema (24/30/60), HD 16:9 (720p/24/30/60/120) et HD 21:9 Cinema (24/30/60/120), en plus du débit binaire fort (64 Mpbs), moyen (48 Mbps) ou faible (30 Mbps).

Trois microphones permettent ensuite de capter des fréquences plus larges et de façon plus précise le son, en fonction d’où l’appareil a fait sa mise au point. On est à un niveau d’enregistrement sonore à peu près égal à celui des Nokia Lumia 1020 et 830 dont je ne pouvais me séparer, tant ils captaient bien le son lors de spectacles ou même dans des bars… et c’est maintenant le moment de dire adieu à ces appareils aux micros performants. C’est tout dire.

Bref, de quoi plaire aux vidéastes amateurs et plus expérimentés.

 

Un français inexact

Je ne sais pas où la traduction de l’interface a été effectuée, mais il y a plusieurs absurdités: «Free» est traduit par «Libre», plutôt que «Gratuit», notamment, ou une ponctuation douteuse.

lg-v20-libre

C’est mineur dans la majorité des cas, mais agaçant pour quelqu’un comme moi qui accorde une grande importance au français bien écrit. Espérons que ce soit corrigé par LG éventuellement lors d’une mise à jour logicielle.

 

Points positifs

  • Android Nougat
  • Superbe écran 5,7 pouces
  • Deuxième écran pratique
  • Pile 3200 mAh amovible
  • Lecteur micro SD
  • Appareil photo et caméra vidéo (qualité d’image, fonctionnalités)
  • Qualité sonore, tant à l’écoute (CNA 32 bits) que pour l’enregistrement (24 bits)
  • Lecteur d’empreinte qui permet aussi d’éteindre l’appareil

 

Points négatifs

  • Ne résiste pas à l’eau
  • Faiblesses au niveau de l’interface (traduction et certaines fonctions)
  • Exclusif à un seul opérateur (Vidéotron dans ce cas-ci)

 

Conclusion

lg-v20-lifesgood

Le LG V20 est un appareil aux caractéristiques techniques impressionnantes: très bon écran, excellent appareil photo (tant au niveau de la représentation des couleurs que de la qualité d’image), un son supérieur, une fente pour carte micro SD et une batterie amovible. Quoi demander de plus?

Android Nougat apporte une foule de nouveautés, et la surcouche logicielle de LG offre de nouvelles fonctionnalités ou en améliore d’autres. Seuls le clavier LG et les multiples apps (ou raccourcis) viennent entacher une feuille de route presque parfaite, mais comme il s’agit de fonctionnalités logicielles, on peut en corriger la majorité dès le départ et espérer que le reste soit revu par LG lors d’une prochaine mise à jour.

Le LG V20 est sur le marché depuis le 28 octobre dernier, en exclusivité auprès de l’opérateur Vidéotron. Il en coûte 1029,95$ sans entente, 389,95$ avec une entente de 2 ans avec mensualité de 69,95$, ou 249,95$ avec une entente de 2 ans avec mensualité de 79,95$.

De plus, à l’achat du V20, vous obtenez en promotion les écouteurs H3 de Bang & Olufsen dont il était question dans ce test. Une valeur de 199,95$.

 

Évaluation

  • Conception : 4.5/5
  • Performance : 5/5
  • Écran : 4.5/5
  • Appareil photo : 5/5
  • Autonomie : 4.5/5
  • Son : 4.5/5
    (5/5 pour le son interne incroyable, et 3/5 pour le haut-parleur mono en bas du boitier)
  • Prix : 4.5/5
  • Note globale : 4.5/5

 

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Comments are closed.

Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images