Test du numériseur Epson WorkForce ES-400

Criez-le!  

numériseur Epson WorkForce ES-400

La saison des impôts achève et vous avez probablement besoin de numériser une foule de documents afin de libérer votre espace de travail ou votre classeur. Mais la numérisation, ça prend généralement du temps. Pire, encore, si vos documents sont recto verso! Le numériseur Epson WorkForce ES-400 remédie justement à ce problème.

Bon, Epson appelle ça un «scanneur» sur son site, mais le vrai terme préconisé par l’OQLF est bel et bien «numériseur à balayage». Ce détail linguistique réglé, on peut passer au sujet de cette chronique.

 

Caractéristiques principales du ES-400

Mais d’abord, ce qui distingue ce numériseur de la compétition et le rend intéressant, outre sa vitesse, c’est son format. Une fois replié, il prend vraiment très peu d’espace sur un bureau, ou peut facilement être rangé dans un coin. Le genre de détail fort apprécié, si votre espace de travail est limité.

numériseur Epson WorkForce ES-400

Dimensions: 176mm de haut, 296mm de large et 169mm de profond

 

Une fois le numériseur déployé (c’est le cas de le dire), il prend à peu près l’espace d’une imprimante normale.

numériseur Epson WorkForce ES-400

 

Sur le panneau de contrôle, à l’avant, on retrouve plusieurs boutons. Dans l’ordre :

  • Bouton d’alimentation
  • Bouton de saut de détection d’alimentation double
  • Bouton de mode lent
  • Bouton d’arrêt
  • Bouton de démarrage

numériseur Epson WorkForce ES-400

 

Le numériseur WorkForce ES-400 peut numériser une foule de formats de papier. En largeur, de 2 pouces (5 cm) à 8,5 pouces (21,6 cm). Il suffit de déplacer le guide une fois le ou les documents en place. En longueur, il peut numériser autant des cartes professionnelles, factures et autres documents que des bannières mesurant jusqu’à 240 pouces (609,6 cm)!

 

Mon test du numériseur Epson WorkForce ES-400

Après avoir déballé l’appareil, on doit installer les pilotes (dans ce cas-ci, pour Windows 10 64 bits), ainsi que les logiciels. J’ai choisi d’installer ABBYY FineReader 12 Sprint, qui permet de gérer plus facilement la numérisation. Ce n’est pas la toute dernière version du logiciel (qui est rendue à la version 14), mais sachant que celui-ci se détaille 260$ canadiens, c’est tout de même un intéressant d’obtenir cet outil gratuitement.

La configuration du pilote et la connexion au réseau Wi-Fi se sont effectuées sans problème et j’ai pu commencer à numériser des documents rapidement. À noter qu’il est aussi possible de brancher physiquement le numériseur dans un routeur, si vous préférez passer par un câble Ethernet.

Voici une courte vidéo où je présente la numérisation d’un document de 6 pages recto verso, à 300 points par pouce. Le document numérisé à titre d’exemple était un fascicule distribué dans le journal La Presse, il y a une quinzaine d’années.


 

On peut numériser en noir et blanc ou en couleur, ainsi qu’à plus haute résolution, soit 600 ppp ou même 1200 ppp. À noter que si votre document dépasse 15,5 pouces, la résolution maximale sera de 300 ppp. S’il dépasse 215 pouces de long, la résolution maximale sera de 200 ppp.

Voici une version JPG d’une partie du document numérisé afin de donner une idée de la qualité de numérisation du texte et d’une image, en noir & blanc:

Epson_WF_ES-400-interrogeable

Pour les cartes professionnelles ou autres documents en carton, il faut enlever la détection d’alimentation double et le tour est joué.

Enfin, les documents numérisés (ici, par ABBYY FineReader 12 Sprint) peuvent être sauvegardés sur PC en divers formats: document PDF interrogeable, document PDF normal (images), document Microsoft Word, image JPG ainsi que certains autres formats (EPUB, fichier texte, RTF, etc.).

 

Points positifs

  • Format compact lorsque replié
  • Numérisation recto verso ultra rapide en 300 ppp (jusqu’à 35 ppm)
  • Permet de numériser beaucoup de formats de documents, y compris les cartes professionnelles
  • Logiciel ABBYY FineReader 12 Sprint inclus gratuitement

 

Points négatifs

  • Son prix (379,99$ à 449,99$)

 

Conclusion

Le numériseur Epson WorkForce ES-400 est parfait pour la maison ou les petites entreprises, puisqu’il est compact et performant (surtout à une résolution de 300 ppp). La qualité d’impression est aussi au rendez-vous, voire impressionnante en 1200 ppp.

Son prix peut sembler élevé, mais si l’on tient compte de son aspect compact et de la vitesse de numérisation, il est facilement justifiable.

 

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Comments are closed.

Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images