Mon test du très abordable Moto E4 de Motorola

 

Moto E4 de Motorola

On trouve beaucoup de textes (annonces, critiques, évaluations et autres) au sujet des téléphones haut de gamme à 1000$, mais lorsqu’on cherche un téléphone à prix modique, les informations se font plus rares. Voici donc mon test du Moto E4 de Motorola. Un téléphone d’entrée de gamme déverrouillé qui en offre pas mal pour le prix. Et quel est ce prix? 249$ seulement.

 

Caractéristiques techniques et fonctionnalités

Moto E4 de Motorola

Le Moto E4 offre un design compact, mais sobre. Il ne gagnera pas de prix pour l’allure de son boîtier, qui est très ordinaire, mais celui-ci se tient bien en main et les boutons répondent bien.

L’appareil roule sur Android 7.1.1 Nougat, soit la version la plus récente d’Android. Certains modèles lancés l’an dernier, toutes marques confondues, roulaient encore sur Android 6.0 (Marshmallow), ce qui les rendait moins intéressants, car déjà un peu désuets au lancement. Motorola a compris que les utilisateurs voulaient toutes les nouveautés dans leur téléphone, peu importe le prix payé.

Le Moto E4 est déverrouillé. Qu’est-ce que ça signifie? Que vous pouvez l’acheter où vous voulez et le faire activer chez l’opérateur de votre choix… même dans un autre pays! Il est toutefois possible que le Moto E4 ne soit pas compatible avec certains réseaux mobiles et il est fortement conseillé de vérifier avant de quitter le pays, si vous comptez utiliser votre téléphone en voyage.

Vient ensuite le matériel:

  • processeur à quatre cœurs Qualcomm MSM8917 Snapdragon 425 (1,4 GHz)
  • processeur graphique Adreno 308
  • 2 Go de mémoire vive
  • 16 Go de stockage (extensible jusqu’à 128 Go additionnels grâce à une carte microSD)
  • écran de 5 pouces (720×1280 / densité de 294 ppp)
  • appareil photo de 8 mégapixels à l’arrière (vidéo 1080p)
  • appareil photo de 5 mégapixels à l’avant (vidéo 1080p)
  • pile de 2800 mAh
  • prise microUSB compatible avec la charge rapide

 

Mon test

Moto E4 de Motorola

J’ai testé les performances du processeur (et du processeur graphique) avec un jeu pas trop exigeant, Final Fantasy Brave Exvius. Il s’agit d’un jeu de stratégie avec séquences animées et quand même assez de chargement. Le Moto E4 charge tout aussi rapidement que mon téléphone haut de gamme et performe tout aussi bien dans la majorité des séquences. Par contre, il arrivait parfois que le Moto E4 réagisse moins vite lors de changement de séquences (traitement des données d’animation, probablement), ce qui est tout à fait normal, mais la différence n’était aucunement importante et, si je n’avais pas eu les deux appareils côte à côte, je n’aurais probablement rien remarqué.

Ce que j’ai remarqué sans avoir besoin de le tenir côte à côte avec un autre appareil, c’est la teinte rosée de l’écran. Celle-ci est apparente surtout lorsque l’écran contient beaucoup de blanc, mais devient surtout très évidente lorsque l’on place l’écran à côté d’un autre appareil, y compris le Moto Z2 Play, dont je vous parlerai bientôt. Ce dernier offre un affichage beaucoup plus blanc que le Moto E4… mais on change de catégorie d’appareil complètement.

Ceci ne nuira à la vue de personne, ni même à l’utilisation du téléphone, mais si vous faites beaucoup de photo avec votre téléphone et que vous ajustez les paramètres manuellement ou utilisez des filtres, il faudra en tenir compte.

Les 2 Go de mémoire vive sont devenus un minimum sur le marché (fuyez les appareils qui ont moins que ça!), et l’aspect extensible de l’espace de stockage est essentiel, puisqu’il serait étonnant que l’on se procure un appareil bon marché pour ensuite le mettre sur un plan de 6 Go de données à 80$/mois. L’utilisateur risque donc d’avoir toute sa musique, ses photos et ses vidéos sur son téléphone et une carte de 32, 64 ou même 128 Go sera de mise.

 

Gestes Moto et Écran Moto

Moto E4 de Motorola

Ce que Motorola a aussi compris, depuis plusieurs années, c’est qu’il ne suffit pas de modifier l’interface en y ajoutant 25 applications ou «bidules» à l’utilité questionnable pour rendre un téléphone intéressant. Il suffit d’ajouter des fonctions utiles (et simples!). Comme les Gestes Moto.

Sur ce modèle, les options sont plus limitées que sur un appareil haut de gamme comme le Moto Z2 Play, mais on a quelques fonctions, comme glisser l’écran vers le bas pour en réduire la taille et permettre la navigation à une seule main (il fallait y penser!).

Moto E4 de Motorola

Une autre option intéressante, si vous n’aimez pas les boutons virtuels au bas de l’écran, c’est de transformer le lecteur d’empreinte en bouton de navigation. Glissez vers la gauche pour reculer, vers la droite pour voir les fenêtres ouvertes, tapotez un coup rapide pour revenir à l’écran d’accueil, appuyez longuement pour mettre en veille… ou encore plus longuement pour faire afficher des options contextuelles, selon l’application ouverte.

De son côté, l’Écran Moto permet d’afficher les notifications pertinentes dès que vous prenez le téléphone dans vos mains: autonomie de pile restante, heure, notifications… puis le tout disparaît après quelques secondes. Un mode affichage de nuit qui élimine la lumière bleue est aussi offert (personnellement, je ne suis pas affecté par ce phénomène et n’aime pas l’effet que cette option donne, mais si ça peut aider des gens à moins faire d’insomnie, c’est parfait!).

 

Appareil photo et caméra vidéo

Moto E4 de Motorola

L’appareil photo arrière (ou principal) est étonnamment bon pour un téléphone de ce prix. À 8 mégapixels, il offre suffisamment de détail pour afficher vos photos même sur un téléviseur 4K!

Moto E4 de Motorola

On y retrouve même un mode professionnel qui permet de régler l’équilibrage des blancs, la sensibilité ISO et d’ajuster l’exposition, en plus d’affficher (ou non) une grille pour ceux qui veulent apprendre la respecter la règle des tiers. On y retrouve aussi un mode HDR, ainsi qu’un mode panoramique. C’est déjà beaucoup, pour un téléphone de ce prix.

Moto E4 de Motorola

Évidemment, il ne faut pas s’attendre à des miracles en faible lumière (à pleine grandeur, le bruit et les aberrations chromatiques sont très évidentes), mais le fait que le capteur ne contienne pas 16 ou 18 mégapixels l’aide à mieux performer de ce côté.

Moto E4 de Motorola

La vidéo est belle, mais non stabilisée.

L’appareil photo avant offre 5 mégapixels et la vidéo 1080p également. Un mode «selfie miroir» (égoportrait inversé) est aussi offert.

Aucune révolution ici, on s’en doute, mais tout fonctionne comme il se doit.

 

Points positifs

  • Android 7.1.1, soit la version la plus récente
  • bonne autonomie de pile
  • appareil photo principal fonctionne bien et avec mode manuel
  • stockage extensible (16 Go + jusqu’à 128 Go)
  • charge rapide

 

Points négatifs

  • teinte rosée dans l’écran
  • manque un peu de puissance (sans que ce soit dramatique)

 

Mon verdict au sujet du Moto E4

Le Moto E4 est un appareil PARFAIT pour les enfants ou ados (l’appareil peut très bien servir sur les réseaux Wi-Fi sans même y insérer de carte SIM), ou pour quelqu’un qui ne veut pas payer trop cher pour un téléphone qui sert principalement à appeler, texter, photographier ou filmer à l’occasion et naviguer un peu, que ce soit sur le web ou les réseaux sociaux.

Bref, il faut tout, pour pas cher, et fonctionne partout, puisqu’il est déverrouillé pour tous les réseaux.

Offert à 249$ chez Bell, Bureau en Gros et plusieurs autres détaillants.

 

Vous aimez cet article? Partagez-le!


avatar

Auteur :

Stéphane Vaillancourt est passionné par la technologie. Il a exploré le design de sites web, les jeux vidéo (comme joueur, designer et programmeur), la photo numérique et même la musique électronique... Il partage maintenant sa passion avec vous! Vous pouvez aussi retrouver ses chroniques sur Canoë Techno (QMI), ainsi que le blogue de zTélé. Il anime également une émission de webradio (podcast) sur la photographie, Objectif Numérique, où il traite de la photo tant pour les débutants que les plus expérimentés.   Dans le passé, il a aussi écrit pour Branche-toi (Best Buy), Branchez-Vous, Sympatico.ca (Synchro Blogue), Geekbécois ainsi que dans le magazine Primeurs (Super Écran).

Comments are closed.

Fil RSS Articles Abonnés Twitter Fil RSS Commentaires Fil RSS sans images